26/01/2012

Calce - Voeux de Paul Schramm : "Atteindre les objectifs"

Samedi soir, il y avait du beau monde, la cérémonie se déroulait pour la première fois au château de Las Fonts, ancienne ferme féodale.
villages du roussillon,paul schramm,voeux
Entouré de son conseil municipal le maire, Paul Schramm, a présenté ses voeux à la population au château de Las Fonts.villages du roussillon,paul schramm,voeux


Rappelant que "les voeux, c'est l'occasion pour le maire, de se laisser aller librement à ses pensées, de faire le point, de s'épancher, de livrer en public une partie de ses réflexions, de se lâcher même…", Paul Schramm, commença par remercier la population et les nombreuses personnalités présentes : Jean-Paul Alduy, président de PMCA, Elie Puigmal, conseiller général du canton, Guy Ilary, président de l'Association des maires et de nombreux maires ou représentants de communes voisines.

Ayant une pensée pour ceux qui nous ont quittés en 2011, tout particulièrement pour Julien Sol, ancien maire du village et ami, Paul Schramm rappela son engagement en tant qu'élu gérant la cité : "Il est normal que toutes les décisions, les choix que nous prenons n'emportent pas l'adhésion de tous. Il n'y a rien de choquant à cela, mais nous avons des projets, des objectifs et nous mettons tout en oeuvre pour les atteindre."

L'avenir est incertain mais les projets sont là, ceux quasiment terminés comme le château de Las Fonts, les "coups partis" comme les aménagements des rues, la construction de la salle polyvalente, ceux en attente d'acceptation comme la ZDE, et ceux, "passages obligatoires" comme la station d'épuration.

Le maire en profita pour faire le point sur les principaux projets (voir encadré). Le PLU, ce document d'urbanisme qui remplace le POS débuté en 2006, rentre dans sa phase finale. Bientôt présenté au public, il devra être approuvé par le SCOT.

villages du roussillon,paul schramm,voeuxConcluant sur une note d'optimisme, le maire Paul Schramm, invita les personnes présentes à se réunir autour du verre de l'amitié précédant quelques agapes et le spectacle offert par la mairie, permettant aux habitants de se retrouver en ce début d'année en toute convivialité.

De nombreux projets pour la commune

villages du roussillon,paul schramm,voeuxParmi les projets les plus avancés, la salle polyvalente et les ateliers municipaux, financés par un emprunt réalisé à un taux préférentiel "permettant de substantielles économies", et deux subventions obtenues (150 000 € du conseil régional et 170 000 € du conseil général). Les travaux pourraient commencer avant l'été.

L'Eco parc catalan : "projet ambitieux", porté par l'Agglo, associant viticulture et énergies renouvelables.

La centrale photovoltaïque du col de la Dona : "projet exemplaire" permettant de produire de l'énergie propre sur une ancienne décharge. L'enquête publique est terminée, tous les avis sont favorables, la balle étant dans le camp de l'opérateur, la Compagnie du vent, filiale de Suez, pour prendre la décision financière finale (projet évalué à 12 millions d'euros).

Le projet éolien : six éoliennes sur 41 sont prévues sur la commune de Calce pour remplacer progressivement les énergies fossiles. Face à certains détracteurs, le maire rappelle que "c'est un projet qui défend l'agriculture et qui ne met pas en danger les appellations contrôlées". L'enquête publique est terminée, la commune attend les conclusions des commissaires enquêteurs, ensuite c'est la préfecture qui aura le dernier mot.

La maîtrise de l'eau potable : sujet important, vital même. Rappelant que l'eau potable est de la compétence de PMCA, le maire fit le point sur le forage de reconnaissance, réalisé au château d'eau, révélant malheureusement que l'eau était polluée par des pesticides et des nitrates, à 300 m de profondeur. Désagréable surprise obligeant la commune à voir l'évolution de la pollution sur une durée de six mois avant de prendre une décision. La plus sage sera sans doute d'installer une nouvelle conduite d'un diamètre plus important sur la D18 entre Baixas et Calce avec coût estimé entre 2 et 2,5 millions d'euros (le coût de ces travaux devrait, selon la loi, être "impacté" sur le prix de l'eau). Les consommateurs de la commune ne pouvant supporter directement cette augmentation du prix de l'eau, une solution de mutualisation est à l'étude avec les services de l'Agglo. La commune choisira la solution la moins pénalisante pour les foyers, si le prix du m3 d'eau devait augmenter.

L'agrandissement de la station d'épuration : construite il y a 40 ans quand Calce avait 180 habitants (pour un équivalent de 300 habitants), elle s'avère aujourd'hui obsolète. Le remplacement est de la compétence de l'Agglo, chiffrant le coût entre 250 000 € et 300 000 € pour un équivalent de 500 à 600 habitants et un fonctionnement prévu sur trente ans.

Les commentaires sont fermés.