20/05/2014

Bélesta - L’enluminure : un art médiéval qui renaît

villages du roussillon, bélesta, la licorne, stage, enluminures, calligraphie► Les stagiaires ont été conquis.

L’association La Licorne a organisé une approche à l’enluminure, dans le cadre d’une exposition regroupant les créations en enluminure et calligraphie de nombreux artistes. « La calligraphie et l’enluminure étaient des arts majeurs au Moyen-Âge, où l’on considérait que la beauté du graphisme devait nécessairement accompagner la splendeur du texte, souligne les organisateurs. Lettrines ornées de volutes dorées à la feuille, frises de feuillages où se cachent des petits personnages ou des animaux, paysage illustrant les récits bibliques, cet art remplissait les livres de prières de couleurs ».

Aussi quelques passionnés se sont retrouvés le temps d’une journée pour des réalisations d’enluminures sur support, pose de la feuille d’or, avec les matériaux et techniques très contemporaines.

19/05/2014

Cassagnes : portes ouvertes

A l’occasion de la journée portes ouvertes, le domaine Modat vous accueille le samedi 31 mai de 9 h à 18 h au lieu-dit Les Plas à Cassagnes. Dégustation des cuvées, présence de producteurs locaux. Inscription au repas de midi (buffet campagnard, bulinada de morue, dessert, café au prix de 20 €) au 06 82 45 07 61 ou 06 11 64 40 38 avant le 28 mai.

14/05/2014

Les étudiants de Rennes aux journées de la Céramique

C’est une expérience inédite qui a été menée à partir de répliques de fours médiévaux et antiques.

villages du roussillon, bélesta, fouilles, dominique allios, archélogie ► Les fouilles entreprises vont dévoiler bien des secrets.

Dans le cadre des journées de la Céramique, les étudiants de l’université de Rennes 2 ont effectué une expérience inédite. Depuis vingt ans, l’Association des journées de la céramique a réalisé des répliques de fours médiévaux et antiques qui ont fonctionné et cuit de nombreuses poteries. Ces fours ont été mesurés, observés et analysés et ont permis de retrouver les techniques des potiers anciens lors de nombreuses cuissons menées devant un public de passionnés. La fouille de ces fours constitue une nouvelle étape de la recherche. « Il s’agit pour nous d’une phase cruciale de cette expérience que nous avons commencée il y a vingt ans, confie Dominique Allios maître de conférences en archéologie médiévale. En collaboration avec le Château Musée, grâce à l’accueil de la commune, nous avons l’occasion de réaliser cette expérience unique en Europe ».

■ Des fouilles

Il s’agit de faire fouiller un four qu’ils connaissent parfaitement par une équipe d’archéologues de Rennes 2 et de Pise en Italie, sous la direction de Laurence Cornet, docteur en archéologie médiévale. Cette équipe fouille et l’étudie exactement comme s’il s’agissait d’une structure ancienne sans l’avoir jamais vu fonctionner. Une fois leur étude terminée, ils confronteront leurs observations. Cela permettra à la fois de déterminer l’impact du four sur l’environnement, les vestiges et les traces qu’il laisse, mais aussi de savoir quelles sont les limites d’observation en archéologie.

■ Un outil pédagogique

Il s’agit également d’un formidable outil pédagogique. Les premiers résultats ont été présentés lors de colloques internationaux et ont permis d’apporter de nombreux éléments de références aux archéologues pour la connaissance des structures anciennes. Par exemple, l’équipe du laboratoire LAHM de Rennes fouille un four du VI siècle av. J.-C. en Italie du sud sous la direction de Mario Denti, structure quasiment identique à celle de Belesta et offre des éléments de comparaison extrêmement précis.

La première phase de cette expérience devant le nombreux public venu lors des journées de la Céramique s’est achevée lundi avec la participation de bénévoles. L’année prochaine, une seconde campagne sera réalisée lors des prochaines rencontres avec une présentation des résultats.

11/05/2014

Ateliers pour archéologues

villages du roussillon, bélesta, ateliers, archéologues►  L’atelier fouilles a été apprécié des tous petits.

Après une visite des différents types de fours, lors des journées de la céramique, les enfants expérimentent les techniques de fouilles dans un espace archéologique reconstitué. Cet atelier permet de visualiser le travail de l’archéologue et du préhistorien, et de mieux comprendre la démarche scientifique permettant d’émettre des hypothèses sur la vie quotidienne à travers les traces qui nous ont été laissées. A la fois ludique et enrichissant.

10/05/2014

Beau week-end pour un mariage

Les journées de la céramique sont de retour dans la commune avec un programme tout feu tout flamme.

villages du roussillon,bélesta,ceramiques,animationsvillages du roussillon,bélesta,ceramiques,animations►  Petits et grands ont apprécié les festivités.

Beau week-end pour un mariage. L’occasion de se rencontrer entre passionnés et de redécouvrir un site au charme incomparable. Et quel plus beau site pour le célébrer, que Bélesta. Car c’est d’un mariage dont il s’agit, celui des quatre éléments. Un grand mariage donc où la nature est à l’honneur. Nombreuses sont les créations dont les motifs, les formes et les couleurs s’inspirent de la terre… Les journées de la céramique sont de retour et ont proposé cette année un programme tout feu tout flamme, avec des cuissons, des conférences, des concours de modelage…

Les quatres éléments

Amateurs, professionnels, étudiants, petits et grands, se sont retrouvés pour partager leurs expériences autour de la terre et des arts du feu. L’association composée de potiers et d’archéologues avait redonné vie à la réplique d’un grand four à barre du XIIIe siècle (unique en Europe). Plusieurs passionnés sont venus construire leurs propres fours expérimentaux. La céramique, c’est la subtile rencontre entre les quatre éléments : la terre, l’eau, l’air et le feu. A l’heure où les produits sortent des industries tous identiques, la céramique est un art où se conjuguent l’empreinte du créateur, la spontanéité et une part d’émotion. Que la terre soit polie, brute ou enfumée, les potiers et sculpteurs développent chacun des techniques personnelles qu’ils mettent au service de leur créativité. Et pourtant, l’approche de la terre a aujourd’hui bel et bien changé. Ici, la dimension est aussi pratique qu’utilitaire, voire décorative. Le travail des matières a lui aussi changé. Lisse ou granuleuse, colorée ou non, la terre est transformée pour laisser naître de véritables œuvres d’art. Ces journées ont pour vocation première de valoriser leurs savoir-faire à travers un moment de partage et de convivialité. Une belle réussite.

02/05/2014

Le miracle entre la terre, l’air et le feu à Bélesta

villages du roussillon,vingt ans,aj céramique,four à barres,perrine,mélanie,animations►  Archéologues et visiteurs autour des stands, hier.

Vingt ans ! Une goutte d’eau dans l’Histoire mais un symbole pour l’attractivité de ces quatre journées dédiées à la céramique. Depuis 20 ans, les journées de la céramique de Bélesta réunissent archéologues, potiers, amateurs et professionnels autour des fours expérimentaux construits au fil des années.

Des rencontres

Elles permettent entre autres, à des étudiants en archéologie de se « frotter » aux techniques céramiques dans la pratique de la cuisson et du façonnage. Pour les potiers, ces rencontres ouvrent des horizons insoupçonnés : faire revivre des structures de cuissons et des pratiques vieilles de dizaines de siècles.

Le travail d’expérimentation rigoureux de l’association (relevés de température, contrôle des cuissons, du combustible, etc.) ne doit pas faire oublier que ces journées s’adressent aussi à tous ceux qui désirent expérimenter et vivre la céramique sous toutes ses formes sans soucis de reconstitutions archéologiques : un terrain et une journée sont prévus à cet effet où chacun peut réaliser sa cuisson, son four, l’expérience de son choix, participer à des concours ou performances de cuisson (four, bol, etc.). Conférences, tables rondes, comptes rendus et discussions constituent également des éléments importants de ces journées.

Le four à barre va être réutilisé

Ces expérimentations, ces rencontres et ces échanges justifiant pleinement l’existence de ces journées. Après deux années de repos, le four à barres de Bélesta va reprendre du service. Ce four, reconstitution archéologique d’une structure de cuisson utilisée au Moyen-Âge pour produire de la céramique émaillée ou vernissée, est originaire du monde médiéval islamique.

L’expérimentation 2014 s’ouvre sur une nouvelle famille d’émaux: les glaçures alcalines réalisées grâce à des sources naturelles de soude, potasse et bore présents dans les zones désertiques de certains pays orientaux. Ce sont ces fondants qui ont permis de réaliser les premiers émaux connus, entre autres les bleus turquoise caractéristiques de certaines productions iraniennes.

C’est grâce à la nouvelle équipe qui s’est reformée que ces journées d’animations, débutées hier, peuvent avoir lieu. Pas moins de vingt bénévoles d’AJ Céramique animés par Perrine et Mélanie mettent leur passion à votre service.

►  Tél. Perrine au 06 50 32 15 14 ou Mélanie au 06 08 45 94 70. Et jusqu’au 4 mai l’association « La Licorne » accueille une exposition sur les enluminures. A voir sur le site dit de La Licorne, de 10 h à 12 h et de 15 h à 19 h.

Ballade à Bélesta dimanche

villages du roussillon, Bélesta, thérèse Caron, St-Barthélemy de Jonquerolles, caladroy, le riberachDans le cadre de son programme printanier, le Pays d’art et d’histoire Vallée de la Têt convie à une promenade patrimoniale à Bélesta, en compagnie de Thérèse Caron, guide de pays. L’itinéraire débutera par la découverte de l’église préromane Saint-Barthélemy de Jonquerolles qui fut jusqu’à la fin du XVIe siècle l’église paroissiale de Bélesta et de Caladroy. La guide vous conduira ensuite jusqu’au dolmen du moli del Vent, construction préhistorique. Rendez-vous dimanche 4 mai à 15 h, devant l’hôtel le Riberach à Bélesta (ancienne cave coopérative). Prévoir des chaussures de marche. Tarif de la visite 3 €, tarif réduit 2 €, gratuit pour les moins de 12 ans (accompagnés de leurs parents).

►  Renseignement ou envoi du programme de visites : contacter le Pays d’art et d’histoire « Vallée de la Têt » au 04 68 84 57 95 ou www.valleedelatet.fr