18/02/2014

Cassagnes : Ostinata en concert

Le vendredi 21 février à 20 h 30 à la salle polyvalente, six femmes, six voix, vous proposent un répertoire peu courant de chants issus de la tradition orale venus de la Méditerranée, de l’Europe de l’Est, de l’Afrique du Sud, du Venezuela… Aux larges polyphonies répondent des duos ou des trios plus intimes. Si dans leurs chants, les six voix fusionnent et vibrent dans un même élan, chacune garde sa propre personnalité et sa couleur unique. Ostinata, c’est dix ans d’amitié, de complicité, de recherches et de rencontres musicales. Un voyage musical, vers des terres inconnues. Après le spectacle, ils lèveront ensemble le verre de l’amitié. Entrée 5 €.

17/02/2014

Calce : L’or noir a connu un grand succès

Que de monde hier, au château de Las Fonts pour le 4e marché aux truffes. Malgré leur coût élevé, les truffes ont trouvé vite preneur à cause de leur rareté cette année.

villages du roussillon,calce,marché aux truffes► Il y avait aussi de nombreux curieux venus pour suivre le déroulement du marché et s’immerger dans l’univers de la trufficulture.

Dix-sept paniers étaient sur les bancs pour 8,628 kg du tuber mélanosporum, ce précieux champignon, le prix étant de 1000 €le kg. Les conditions climatiques, cette année, n’ont pas favorisé la pousse de la mélanosporum. Le contrôle de ces tubercules avait été effectué avant l’ouverture du marché. Malgré son coût élevé en raison de sa rareté et de l’excellence, la truffe trouva preneur, et ceux qui repartirent avec cet « or noir», prirent des recettes et des astuces culinaires précieuses…: « N’oubliez pas de poser votre truffe sur vos oeufs, la coquille en absorbera le parfum, et vos œufs en restitueront la saveur…». Les gourmets en ont eu pour leur curiosité. Les mots ne sauraient faire part des saveurs, et douces odeurs raffinées, qui s’échappaient des sacs en jute renfermant les truffes. Avant le lancement officiel du marché, les discussions allèrent bon train, chacun évoquant son expérience sur les plats autour de la truffe qui firent vite des envieux qui s’empressèrent d’acquérir cette bouchée délicieuse. Les amateurs toujours plus nombreux ont pu découvrir que, si la truffe est facile à cuisiner, il convient de savoir la mettre en valeur. Ils viennent acheter les meilleurs produits, à l’instar de Patrick et Françoise de Prades : « On trouve les meilleures truffes en janvier, février et début mars. Les recettes peuvent être multiples, avec du foie gras, mais également avec des Saint-Jacques. Il faut faire preuve d’imagination, avec la truffe ». C’était le moment de casser les tirelires, de vider les bas de laine : la truffe est un produit formidable, ce n’est pas difficile de le mettre en valeur.villages du roussillon,calce,marché aux truffes

14/02/2014

Calce accueille son 4e marché aux truffes dimanche

villages du roussillon,calce,truffes,marché,tuber mélanosporum► Une journée de fête autour du diamant noir. De quoi satisfaire tous les gourmets.

C’est devenu une date clé des amateurs de goût. Dimanche 16 février, le château les Fonts à Calce accueillera sa quatrième fête de la truffe de 10 h à 16 h. Ce champignon, véritable or noir de la terre, va cette année encore attirer de nombreux visiteurs. Calce vous connaissez ? Si ce n’est pas le cas, alors, prenez votre journée et venez visiter ce si beau village et le château de les Fonts qui va décupler sa population le temps de ce dimanche.

A partir de 10 h, l’un des grands instants de cette procession gourmande dominicale, c’est le marché aux truffes. Ici, la vente se fait au détail, pas en gros. A Calce on vient pour acheter une truffe ou deux, pas un panier.

D’autres stands auront pignon sur place, des produits du terroir où « la tuber mélanosporum » ne peut être que la reine.

Pour vous restaurer, vous avez le choix entre le casse-croûte ou le grignotage gourmand sur place ou satisfaire vos papilles chez Léo et Caroline qui vous accueilleront au Presbytère (bistrot de pays) pour vous faire découvrir un menu truffé, pour lequel une réservation est vivement recommandée au 04 68 73 06 74.

Avouez, ça vous tente cette journée, cette fête spéciale de Calce. Alors allez ici. Vous n’aurez aucun regret. Donc, avis aux amateurs, soyez-la dès l’ouverture du marché à 10 h pour ne pas vous faire doubler.

07/02/2014

Cassagnes : Concert du « Barok Orkestra »

villages du roussillon,cassagnes,barok orkestra,lisa pastorVendredi 7 février, le Barok Orkestra, ensemble instrumental de huit jeunes femmes instrumentistes à cordes et d’un batteur, va parcourir le répertoire de la chanson d’hier et d’aujourd’hui. Un répertoire autour de Jacques Brel, Léo Ferré, Claude Nougaro, Barbara, Cali et Patrick Schemla. La frontière entre musique classique et musique populaire s’estompe au travers de chaque interprétation et permet à la chanteuse du groupe, Lisa Pastor, de se laisser porter par des rythmes et des mélodies bouillonnantes de vie.

Rendez-vous à 20 h 30 à la salle polyvalente. Entrée libre dans la limite des places disponibles.

02/02/2014

Cassagnes : Tout l'art de tailler la vigne

villages du roussillon, cassagnes,Femmes : 1 Dorothée Séguié, 2 Emmanuelle Billes, 3 Valérie Malé, 4 Magalie Mas-Ferrarie.Jeunes : 1 Geoffrey Ivent, 2 Florian Boeuf, 3 Rémi Benoït, 4 Florian Lecluse.Hommes : 1 Sébastien Rigail, 2 Didier Pomes, 3 Yves Rigail, 4 Jean Devésa, 5 Ludovic Gueroult, 6 Christophe Latouche, 7 Manuel Lecouffe, 8 Ali Agaguech, 9 Jean Astier, 10 Pascal Rossignol. taille de vigne, marcélo Moréno, Franck Dadiés, FDFR 66,Dorothée Séguié, Emmanuelle Billes,Valérie Malé,Magalie Mas-Ferrarie, Geoffrey Ivent, Florian Boeuf, Rémi Benoït, Florian Lecluse,Sébastien Rigail,Didier Pomes,Yves Rigail,Jean Devésa,Ludovic Gueroult,Christophe Latouche,  Manuel Lecouffe, Ali Agaguech, Jean Astier, Pascal Rossignol. Le 42e concours départemental de taille de vigne, réunissait hier à Cassagnes près de 55 vignerons venus de plaine et de montagne. Un événement fédérateur et convivial.

villages du roussillon, cassagnes,Femmes : 1 Dorothée Séguié, 2 Emmanuelle Billes, 3 Valérie Malé, 4 Magalie Mas-Ferrarie.Jeunes : 1 Geoffrey Ivent, 2 Florian Boeuf, 3 Rémi Benoït, 4 Florian Lecluse.Hommes : 1 Sébastien Rigail, 2 Didier Pomes, 3 Yves Rigail, 4 Jean Devésa, 5 Ludovic Gueroult, 6 Christophe Latouche, 7 Manuel Lecouffe, 8 Ali Agaguech, 9 Jean Astier, 10 Pascal Rossignol. taille de vigne, marcélo Moréno, Franck Dadiés, FDFR 66,Dorothée Séguié, Emmanuelle Billes,Valérie Malé,Magalie Mas-Ferrarie, Geoffrey Ivent, Florian Boeuf, Rémi Benoït, Florian Lecluse,Sébastien Rigail,Didier Pomes,Yves Rigail,Jean Devésa,Ludovic Gueroult,Christophe Latouche,  Manuel Lecouffe, Ali Agaguech, Jean Astier, Pascal Rossignol. ► Les nombreux participants au concours département de taille de vigne.

Ce concours départemental de taille de vigne, comme chaque année, depuis 1972, rassemble bon nombre de viticulteurs, salariés ou exploitants et récompense 3 catégories (moins de 21 ans, adultes hommes et féminines). Au-delà de ce concours de taille en gobelet, c’est la rencontre qui est attendue par tous les habitués de cet événement.

Préparation

Les acteurs, encore en coulisses, ont doucement pris le temps de se réchauffer autour d’un café, servi dans le cadre du Foyer rural. La FDFR 66 (Fédération Départemental des Foyers ruraux) et les Cassagnols, avaient bien fait les choses. Inscriptions, remise des brassards, des lunettes de sécurité, retrouvailles et frappes amicales dans le dos, la corporation vigneronne était au rendez-vous. « Ici on retrouve des gens avec qui on a fait l’école d’agriculture » explique Marcelo Moréno venu de Salses et pour qui la vigne et le rugby n’ont plus aucun secret. « Et surtout tous les viticulteurs de plaine et de montagne sont là. On se mesure à d’autres. On échange. C’était le métier de mon père. Chez nous, la taille a toujours été une passion ». Franck Dadiés, président départemental des Foyers Ruraux va dans ce sens « c’est à la fois convivial et sérieux. On maintient cette tradition de taille. C’est l’occasion de montrer les savoir-faire et leurs origines. L’aspect sécuritaire rappelle que c’est un métier sérieux. Un métier où on peut se blesser. Tous les gens sont là dans un esprit de partage. On se retrouve autour d’un repas. C’est important. Ça leur permet d’oublier les contraintes et les difficultés du quotidien, de les partager ».

Critères à respecter

Des paroles aux actes, il y avait Cassagnes à traverser, quelques alignements de maisons, patinées par l’histoire viticole du village, et sous la cave coopérative, une vieille vigne centenaire, cépage carignan, posée sur la hanche de la colline, tendait ses ceps et ses sarments à la taille appliquée des concurrents. La taille gobelet, une taille courte, de quatre à cinq coursons à deux yeux, une taille d’artiste, au ras du sol, pour ces sculpteurs qui s’ignorent. Outre la taille, d’autres critères de jugement entraient en ligne de compte, comme la sécurité (10 points : lunettes, gants, tenue vestimentaire, position), l’exécution (15 points : rejets, bois morts, consigne de l’exploitant), la technique (20 points : plaie de taille, coupes), choix des bois (10 points : vigueur, sanitaire, sens du vent, géométrie, allongement minimum). Cette journée fédératrice et conviviale, entrecoupée d’un petit-déjeuner Catalan, s’est terminée par une remise de récompenses et un repas servi à la salle polyvalente.

Les gagnants du concours

Femmes : 1 Dorothée Séguié, 2 Emmanuelle Billes, 3 Valérie Malé, 4 Magalie Mas-Ferrarie.Jeunes : 1 Geoffrey Ivent, 2 Florian Boeuf, 3 Rémi Benoït, 4 Florian Lecluse.Hommes : 1 Sébastien Rigail, 2 Didier Pomes, 3 Yves Rigail, 4 Jean Devésa, 5 Ludovic Gueroult, 6 Christophe Latouche, 7 Manuel Lecouffe, 8 Ali Agaguech, 9 Jean Astier, 10 Pascal Rossignol.

29/01/2014

Bélesta : « La licorne » souffle sa première bougie

villages du roussillon, bélesta, La licorne► Les membres de l’association «La licorne ».

L’assemblée générale de La licorne a fêté son premier anniversaire. Véritable portail culturel, créée par des passionnés, l’association a pour vocation de créer des manifestations culturelles autour et avec le Château de Bélesta. Pour sa première année, l’association s’est démenée en créant de nombreuses animations au sein du village, allant de différentes expositions, de stages d’enluminure, de « jumelage artistique » avec la Catalogne sud, la venue de Jeane Manson, peintre.

Sans oublier son implication au sein de l’école communale, où les élèves étudiant le moyen âge profitèrent de l’atelier « Lettrine et Enluminures » dispensés par des passionnés, pour oublier l’heure de la récré. Pour 2014, d’autres projets verront le jour comme les randonnées, différents stages et peut-être une opération d’animation de rues avec l’invasion du village par de nombreuses licornes comiques, créatives, ludiques...

Après lecture du rapport financier, approuvé à l’unanimité, le bureau a été renouvelé dans son intégralité. Un gage de bonne augure pour La licorne.

28/01/2014

Calce : Les derniers voeux de Paul Schramn

Après dix-neuf ans de bons et loyaux services en tant qu’élu, le maire Paul Schramn tire sa révérence. Aussi la traditionnelle cérémonie des vœux s’est faite sous le signe des adieux.

villages du roussillon, Calce, Paul Schramm, voeuxLe maire (en médaillon) ovationné par tous en ce moment fort de sa vie au service de la commune.

"C’est avec une certaine émotion, que je fais ce dernier discours des vœux. Tout le monde sait maintenant que je ne briguerai pas un autre mandat. Mais quelle aventure, quelle expérience hors du commun que la fonction de maire! Que d’émotions, de joies, de peines, de rencontres!", soulignait d’entrée de jeu, à l’occasion de la cérémonie de vœux le maire, Paul Schramn. Il saluait alors tous ceux avec lesquels il a établi des relations (les différents services de l’Etat, la Région, le département, l’Agglo, les pompiers, et bien d’autres) « car des liens forts, amicaux parfois se nouent ». Et bien sûr ses collègues, les maires « devenus de vrais amis à qui je ne dis pas adieu, mais au revoir ». Sans oublier les entreprises et les partenaires, avec lesquels la commune s’engage, et le personnel communal, « des employés municipaux au courant de tout, connaissant tous les habitants, les enfants, le chien, la voiture. Et qui sont indispensables, et complètement dévoués à la population ». Enfin, les élus du conseil municipal l’ayant secondé et l’entourant dans la dernière ligne droite.

Pour la qualité de vie.

Puis il rappelait les nombreuses manifestations démontrant le bon dynamisme de la commune. Les chantiers entrepris pour améliorer la qualité de vie, allant de réhabilitation du patrimoine communal, aux aires de détente, en passant par l’aménagement des rues, l’Agenda 21, etc. « Et puis bien sûr, il y a le grand chantier de la salle polyvalente et des ateliers municipaux, insistait-il. Les travaux sont bien avancés, et devraient se terminer au printemps 2014. Cet espace accueillera une médiathèque et une salle pour spectacles, cinéma, théâtre, concert, manifestations diverses et aussi les associations ».

Et sous les applaudissements et les Vivas, Paul Schramn terminait son discours avant de mettre à l’honneur un de ses élus : « Je voudrais remercier particulièrement une personne, avec laquelle j’ai partagé trois mandats, les moments forts et les faibles, une fidèle parmi les fidèles, ma première adjointe, Eliane Granier et je vous demande de l’applaudir chaleureusement ». C’est sur cette dernière phrase empreinte d’émotions, pour ses derniers vœux, que Paul Schramn, rejoignait les nombreux élus et Calcetais pour partager ce moment fort de sa vie au service de la commune.