27/10/2013

Aujourd'hui, on est passé à l'heure d'hiver.

millas, changement d'heure, heure d'hiverC'était cette nuit que l'on est passé à l'heure d'hiver. A 3 h, il était 2 h. Pensez donc à changer votre montre, votre réveil, votre four, l'horloge du salon, celle de la voiture, le radio-réveil de votre ado (très important ça), voire votre montre à gousset si vous vivez au 19e siècle.

Cela dit vous n'étiez pas obligés de vous levez en plein milieu de la nuit pour réaliser l'opération car alors le bénéfice d'une heure gagnée aurait été largement gâché par cette opération. Vous pouvez donc décider de changer l'heure (la reculer d'une heure, on répète !), en vous levant à 8 h (il sera alors 7 h) ou à midi (il sera alors 11 h).

Reculer d'une heure permet éventuellement de dormir une heure de plus, mais vous avez parfaitement le droit d'occuper cette heure supplémentaire comme vous le souhaitez (en sortant plus tard, en faisant un câlin à qui vous voulez ou en terminant ce fichu roman que vous ne trouvez jamais la force de lire).

En tout cas, forcez-vous à reculer votre montre avant lundi matin parce qu'arriver avec 1 h de retard au boulot ou à un rendez-vous ça la fout mal. Et l'excuse du changement d'heure ni fera rien. A moins que cela vous fasse arriver en avance. Holala, c'est compliqué !

D'ici là bonne fin de journée.

30/09/2013

Toutes les bonnes raisons de jouer au Bridge

Apprendre, Se perfectionner à tout âge !

Sport de l’esprit reconnu par les instances olympiques où la France excelle, le bridge générateur d’émotions fortes est aujourd’hui à la portée de tous : Jeunes – Actifs – Seniors.

Il se décline en version loisirs ou compétitions.

Intergénérationnel – Festif – Passionnant – Economique (participer à un tournoi de club, d’une durée moyenne de trois heures ne coûte que 3 ou 4 euros)

Dans le cadre de la grande campagne promotionnelle organisée par la Fédération Française de Bridge dont vous pouvez actuellement voir les spots sur le réseau de France Télévisions (du 7/09 au 7/11/2013) – le club de Millas-Nefiach se met en quatre pour vous initier à notre jeu près de chez vous et ce à titre totalement gratuit.

Sous réserve d’un nombre suffisant de candidats par site ; ces cours seront proposés à raison d’une séance de 1 h 30 par semaine à VinçaNefiachLe Soler et Estagel. Ils commenceront en Novembre.

Pour renseignements ou informations complémentaires contactez dès maintenant Michel au 06 13 80 04 76.

Vous aimez les cartes, alors osez !!!!  

12/06/2013

Calce : Chasse, pêche, nature et du monde

Malgré la petite incertitude qui planait sur les conditions météorologiques, il y avait foule, dimanche , au château de la Fonts pour le premier Salon chasse, pêche, nature.

villagesduroussillon,calce,salon chasse,pêche,nature,philippe soles
Bénédiction des chiens au son des cors avant la chasse à courre, événement phare de ce dimanche. PHOTO/Photos Gérard Maincent

Il faut dire que pour une première fois, cela a été une parfaite réussite ! "Plus de 2 200 personnes au compteur sans compter les personnes venues par les chemins de traverses", concède l'organisateur. La messe de Saint-Hubert avec les cors, la présentation de meutes et d'équipages de chasse à courre, la bénédiction des chiens au son des cors... tout était là pour satisfaire le public grâce à Philippe Soles, l'organisateur, épaulé par plus de cinquante bénévoles. Oui, ils ont fait de cette manifestation un moment magique où la chasse, la pêche, la nature et le terroir étaient mis à l'honneur à travers plus de soixante stands. Des armes aux optiques, des vêtements à la coutellerie, de l'art animalier aux 4 x 4, del'initiation aux différents modes de pêche, à la chasse à courre et à la vénerie sous terre, le tout au son des sonneries des compagnies présentes.

"Pari fermier"

Les animations n'étaient pas en reste avec la démonstration de tir à l'arc ou la sculpture à la tronçonneuse sans oublier les présentations de meutes de chiens courant et chiens d'arrêt, le rallye du Gaillardet, des démonstrations (terrier artificiel). Sans omettre, également les chevaux avec des démonstrations de vénerie de chevaux équestre au cours de la journée. Cette fête n'aurait pas été complète sans ce que l'on peut qualifier du "pari fermier" où les différents producteurs du département se faisaient un plaisir de faire découvrir la gastronomie et les saveurs, avec la mise à l'honneur de produits et vins du terroir. Cette manifestation a rencontré un franc succès, où cette foule de passionnés, de non-initiés, de curieux ou badauds, venus en famille a permis de faire la promotion de plusieurs passions. Baptisée en fin de journée, du haut de l'Olympe, par quelques gouttes, qu'Artémis, fille de Zeus, déesse de la chasse, jetant un regard bienveillant sur cette manifestation et la prenant sous sa protection pour l'avenir, car cette dernière sera reconduite, l'année prochaine, à la même période, comme l'ont confirmé les différents acteurs.

08/06/2013

Calce : Premier salon "Chasse, nature, pêche et terroirs"

C'est une première mais les organisateurs veulent frapper un grand coup demain avec ce salon dédié aux activités "nature".

villages du roussillon,calce,salon,chasse nature pêche et terroirs,philippe soles,rallye du gaillardet,messe saint-hubert,archers,chiensLes organisateurs ont mis les petits plats dans les grands. PHOTO/© D.R

Une solide équipe de passionnés est à l'origine de ce premier salon, entraînée par Philippe Soles, l'instigateur du projet. Ce passionné a plus d'une corde dans sa besace. Il a été enthousiasmé par une manifestation similaire à Saint-Gely du Fesc. L'idée lui a traversé l'esprit de créer, dans le même esprit, une manifestation, regroupant toutes ses passions et quoi de mieux dans le cadre magnifique du Château de Las Fonts à Calce où il habite. Ni une, ni deux, l'idée fait son chemin, les premiers contacts sont pris, la fine équipe de l'ACCA de Calce, est prise de la même frénésie et le bouche à oreilles fera le reste. Aidé par ses compères, ses amis et la Fédération de chasse des P.-O., le projet commence à prendre forme. Un an et demi de préparation, beaucoup de fatigue et de "tracasseries" mais le résultat est là. Dimanche 9 juin, ce sera le grand jour, et quel lancement officiel pour la première, plus de 300 chiens, 60 stands, une messe Saint-Hubert avec les cors, des démonstrations. Il s'y voit déjà, quand vous lui parlez, il voit déjà la scène de la messe avec les cors sur la droite dans la cour du château, il vous parle de la chasse à courre avec leurre au pied du château. Comme au festival de Cannes, vous écoutez ce réalisateur vous parler avec passion de son film. Et quel film.

Tout ce que vous avez voulu savoir

Ce rendez-vous gratuit et ouvert à tous, ravira petits et grands, spécialistes comme non-initiés, par ses volets nature et environnement. A la fois, ludique et convivial, cet événement familial sera ponctué de nombreuses animations et surprises. L'ambition de ce salon est de permettre à des acteurs locaux de faire connaître et reconnaître leurs missions, leurs actions et leur engagement au bénéfice d'un environnement qui leur tient particulièrement à cœur. Ce sera aussi l'occasion, pour les passionnés et le grand public, de trouver tout ce qui est nécessaire à la pratique de leur loisir favori. Des armes aux optiques, des vêtements à la coutellerie, de l'art animalier aux 4 x 4, mais aussi de s'initier aux différents modes de pêche, à la chasse à courre et à la vénerie sous terre, le tout au son des sonneries des compagnies présentes.

Les chiens en vedette

Une fois de plus, les chiens seront en vedette avec, au cours de la journée, des présentations de meutes de chiens courants et chiens d'arrêts, le rallye du Gaillardet, des démonstrations (terrier artificiel). Sans omettre les chevaux avec une démonstration de vénerie de chevaux équestre le matin et l'après-midi. Sans oublier non plus la messe de Saint-Hubert à l'intérieur de la cour du Château (10 h 30) juste avant l'inauguration du salon. Il y en aura pour tous les goûts, et tous les âges. Au-delà des 60 stands d'exposition, chaque demi-heure ou presque sera proposée une nouvelle animation, avec des démonstrations de tir à l'arc (avec les Archers du Roussillon) et sculpture à la tronçonneuse toute la journée sur la partie haute du château, sans oublier l'espace pour les enfants. La fête ne serait pas complète sans ce que l'on peut qualifier de "pari fermier" où les différents producteurs du département se feront un plaisir de vous faire découvrir ou redécouvrir la gastronomie et les saveurs, avec la mise à l'honneur de produits et vins du terroir. Il sera également possible de se restaurer sur place.

11/05/2013

Calce : "Les Caves se rebiffent" et remettent le couvert

villages du roussilon, calce, les caves se rebiffent.L'édition 2013 se déroulera comme toujours au centre du village demain. PHOTO/© D.R

Samedi, les vignerons du village proposent une journée portes ouvertes avec dégustation de leurs vins. Une opération qui a séduit l'an passé un millier d'amateurs.Ils ont moins de 40 ans, installés sur la commune depuis une dizaine d'années et sont producteurs de vin. Ils sont aussi des amis, ne se voyant jamais comme concurrents mais comme collègues amoureux du même métier et partageant la même conception de la conduite de la vigne et du vin dans le respect de la terre et du produit notamment en travaillant en bio. "En 2007, explique l'un d'eux, nous avons décidé de créer une association et de faire une opération originale que nous avons appelée 'Les Caves se rebiffent'. Le succès n'a jamais été démenti, d'année en année le public vient de plus en plus nombreux au village à la rencontre des producteurs".

"La plus grande convivialité"

L'édition 2013 se déroulera comme toujours au centre du village samedi 11 mai."En général, les producteurs indépendants comme nous n'ont pas de caveau de dégustation ouvert aux horaires de bureau, confie un des vignerons impliqués dans la journée portes ouvertes, et les particuliers hésitent souvent à prendre rendez-vous pour une dégustation. Les journées comme celles de samedi permettent les rencontres, les partages et les dégustations dans la plus grande convivialité".

"Les faire découvrir et les faire aimer"

Et si l'ensemble des vignerons sont sur le même terroir, celui-ci est si riche que toutes les productions sont différentes et toujours étonnantes aussi. La fourchette des prix est large elle aussi, les premières bouteilles affichent 5 euros, les plus prestigieuses 70 euros. "Attention, prévient encore un organisateur, nous ne sommes pas là pour vendre le jour même des cartons de vin, l'idée est surtout de les faire découvrir et les faire aimer. Avec un verre que vous achetez à 8 euros, vous pouvez aller à la découverte de tous les produits du territoire de Calce, mais aussi comme l'an passé de terroirs bien plus lointains". En effet les vignerons invitent depuis 2012 des amis producteurs d'Alsace, d'Anjou et d'ailleurs qui viennent eux aussi avec leurs flacons. La découverte va vous faire voyager.

26/04/2013

Calce : Plein cadre sur le tournage du "Silence d'un enfant" à Baixas et Calce

villages du roussillon, calce, silence d'un enfant, angel ramos, lindependant, C'est le début des vacances de Pâques pour les écoliers de Baixas, un mercredi pas comme les autres pour Joan, Jules et leurs copains qui passent trois jours sur le tournage d'un court-métrage dont ils sont les héros : "Le silence d'un enfant". Une belle expérience cinématographique pour ces gamins qui ont des étoiles plein les yeux et dont les rires résonnent dans le petit village de Calce.

Un projet cher au réalisateur Angel Ramos qui sur le tournage se dépense sans compter et dévoile le scénario. "C'est une histoire inventée, qui se passe il y a quelques années dans un village paisible. Un jeune garçon âgé d'à peine 10 ans, (Jules), disparaît tragiquement sans jamais être retrouvé. Cette disparition n'a jamais été élucidée, mais son âme erre dans le village bien que personne ne l'ait jamais vue. Pourtant, d'après les rumeurs, un tueur sévit et des phénomènes étranges se produisent. C'est Sacha (Joan) qui va découvrir ces drôles de phénomènes", explique Angel Ramos.

Clap de fin

Les scènes ont été tournées à Calce mais aussi à Baixas, dans leur classe, avec leur enseignant. Les gamins découvrent les métiers du cinéma et en véritables professionnels, ils répètent depuis le début d'après-midi une scène du film puis, Angel passe derrière la caméra et annonce : "Cette fois, c'est du sérieux". Marco, le premier assistant lance aux enfants : "Prise, silence, moteur, action !".

Au bout de la huitième prise, Angel s'écrie : "Coupez, cette fois c'est dans la boîte, c'est la bonne". Angel et son équipe ont bouclé la première partie du film. "C'est une expérience riche humainement. Les gamins, ce n'est pas si difficile que cela", sourit le réalisateur. Clap de fin sur la place du village qui s'est remplie de curieux. Les artistes en herbe repartent la tête pleine de souvenirs. Place aux vacances, avant de retourner sur les bancs de l'école.

18/02/2013

Calce : Le marché aux truffes victime de son succès

villagesduroussillon,calce,marché aux truffesPortefeuilles en main, agglutinés contre les stands, ils attendent l'heure fatidique. À 11 h, 2,370 kilos de truffes ont été mis en vente. Et les amateurs de la région même de Catalogne sud ont bien l'intention d'avoir leur part du gâteau. PHOTO/Photos G. M.

Une légère odeur de fromage flotte dans l'air. Mêlée à un doux parfum de champignon. Sur les étals, la face intérieure des truffes coupées ressemble à de l'or. Soudain, Paul Schramm, maire et Elie Puigmal, conseiller général, sonnent le coup d'envoi tant attendu.

C'est parti pour la course aux truffes : il est 11 h

Comme des abeilles autour d'une ruche, les acheteurs s'agitent autour des balances électroniques et des quelques paniers contenant de petites formes noires. Les ventes s'enchaînent. Les échanges de billets contre des sachets en papier vont très vite. Comme dans un tour de magie. C'est presque la guerre entre les acheteurs. La guerre pour savoir qui est arrivé le premier. "Ça fait un moment que je suis là", se plaint une femme, en élevant la voix. En à peine dix minutes, une grande partie des truffes est vendue. "On aurait dû les mettre beaucoup plus chères", plaisante un trufficulteur. "Vous allez en ravoir ?", demande un acheteur. "Peut-être". Béatrice et Fabienne repartent ravies d'avoir décroché le gros lot. "Ce n'est pas excessif. On en a pour 9,60 les trois petites truffes". Sur le stand d'à côté, la vendeuse pose ses ultimes munitions : 21 grammes de truffes. 22 € selon la balance. "Il n'y en a plus ?", s'inquiète un acheteur. "Non, ça y est. C'est terminé", lâche le trufficulteur, comme un couperet.

11 h 13 : les dernières truffes sont parties

Les trois kilos apportés par les producteurs ont été vendus en moins d'un quart d'heure. Peut-être en raison de la saison "exécrable", selon André Porteils, président du syndicat des trufficulteurs catalans. Toujours est-il, que dimanche, dans la foule, il était bien difficile de capter le subtil fumet des produits. La faible récolte avait du mal à mettre les sens en émoi, ensevelie sous les linges, attendant que le lancement officiel pour subir les assauts des marchands, des badauds et des appareils photos. De toute façon, la truffe reste un élément de notre culture et de notre patrimoine. Faute de truffes, les chaland se sont rabattus, avec délice, les papilles en alerte, sur le marché aux produits du terroir et saveurs du Pays catalan : huile d'olive, fromages, charcuterie, foie gras, miel, jus de fruits, boulangerie, vins, etc. Un marché gourmand aux saveurs d'ici dont on se souvient. Tout est réuni dans le cadre du magnifique Château de Las Fonts, ce qui contribue à la notoriété de ce marché de terroir. Un savoir-faire et une réputation qui va crescendo d'année en année.villagesduroussillon,calce,marché aux truffesvillagesduroussillon,calce,marché aux truffesvillagesduroussillon,calce,marché aux truffes

Il est 11 h: Paul Schramm, maire et Elie Puigmal, conseiller général, sonnet le coup d'envoi. A 11 h 13 les  2,370 kilos de truffes ont été vendus