15/02/2013

La "tuber melanosporum" s'invite

CALCE. Huit jours après Lesquerde, c'est à Calce qu'il faudra être ce week-end pour célébrer la truffe avec un marché traditionnel et de terroir à savourer.

villages du roussillon, calce, truffes, chateau las Fonts, tuber mélanosporumvillages du roussillon,calce,truffes,chateau las fonts,tuber mélanosporumLe château Las Fonts accueillera le public dimanche pour le dernier marché de la truffe dans notre département.

Dernier marché de la saison, c'est dans le cadre somptueux d'une ancienne ferme féodale entourée de vignes et d'oliviers, le Château de Las Fonts, que se déroulera, dimanche17 févrer, de 10 h à 16 h, le traditionnel marché aux truffes et produits du terroir.

Les P.O. et plus particulièrement Calce s'affirme au fil des années, comme une place incontournable des marchés aux truffes et fait un nombre grandissant d’aficionados et de producteurs à travers le département et la commune. Depuis toujours, ce champignon mystérieux fascine. Depuis quelques années, le prix de vente au kilo ne bouge pas pour le même apport en quantité. La sélection étant sévère, la qualité est là. Ici c'est la "tuber mélanosporum" qui passionne. C'est la plus réputée et la mieux appréciée pour son arôme subtil, intense et persistant. La qualité est le maître mot du marchés aux truffes calcetais. Sélectionnées sur leur maturité et leur origine à travers des règles imposées, les truffes présentées dimanche seront ainsi d'une qualité optimale. Tout cela contribue à la notoriété de ce marché qui propose aussi un marché gourmand aux saveurs d'ici : huile d'olive, fromages, charcuterie, foie gras, miel, jus de fruits, boulangerie, vins, etc. dont on se souvient. Départ du marché aux truffes à 10 h, idem pour le marché aux produits du terroir et saveurs du Pays catalan. Pour vous restaurer, vous avez le choix entre le casse-croûte ou le grignotage gourmand sur place ou satisfaire vos papilles chez Léo et Caroline qui vous accueilleront au Presbytère (bistrot de pays) pour vous faire découvrir un menu truffé.

Donc, avis aux amateurs, soyez-là dès l'ouverture du marché à 10 h pour ne pas vous faire doubler.

30/01/2013

Eole au cœur des vœux

Le parc Eolien devrait être lancé au printemps selon le maire Paul Schramn.Les travaux au village ont également été évoqués.

villages du roussillon,calce,paul schramm,voeux,marché aux truffes,les caves se rebiffentLes Calcetais lors de la cérémonie des vœux du maire, Paul Schramm. PHOTO/© D.R

"Les vœux 2 013 revêtent un caractère particulier, nous sommes sur la fin de notre mandat, il reste 14 mois. Les prochaines élections municipales auront lieu en mars 2014 et l'on peut déjà faire un bilan". C'est par cette phrase que Paul Schramm, commença son discours.

Les travaux lancés

Ceux réalisés depuis 2008 : chemins ruraux et rues du village ; le jardin d'enfants de l'aire de loisirs du city stade ; parking "Regnault" ; la première tranche du château de Las Fonts. Ceux réalisés en 2012 : réhabilitation du Château de las Fonts avec la mise en conformité du site, sécurité, hygiène (subvention de la préfecture à hauteur de 50 % de l'enveloppe de 150 000 €). Destiné aux manifestations festives, il est très souvent réservé par les Calcetais ; le chemin piétonnier de la rue du Faratjal à la mairie ; L'impasse des fleurs, entre la maison Marquet et Nosjean. Ceux en cours : l'accès à la salle polyvalente et aux ateliers municipaux ; les gros travaux de décaissement et d'enfouissement des réseaux et de voirie, avant d'attaquer la construction des bâtiments ; le sentier piétonnier de la rue des acacias au city stade ; l'installation du nouveau poste électrique de 400KVA, afin de sécuriser le village en cas d'intempéries ; l'installation d'une télé alarme à la station de pompage permettant au personnel technique une surveillance de l'adduction d'eau de la commune.

Et ceux à venir

La construction de la salle polyvalente et des ateliers municipaux : "Nous avons reçu tous les accords pour le permis de construire...on peut imaginer que les travaux commenceront au printemps. Le conseil général nous accompagne par une subvention dans le cadre du programme d'aide à l'investissement territorial (A.I.T.) à hauteur de 28 200 € ainsi que le conseil régional qui nous a accordé une subvention de 150 000€ pour cette même opération" ; l'aménagement des rues, suite du programme : rue du Faratjal, des Acacias, de la Tramontane et parking au bout de la rue des Acacias ; la Maison "Juan", destinée à un logement social ; le forage pour trouver de l'eau potable. "Ces travaux sont de la compétence de l'Agglo. Un premier forage à 300 m a été réalisé, il est malheureusement pollué. PMCA avait proposé de faire des analyses pendant six mois pour suivre l'évolution. Cette phase se termine et avant de continuer sur autre chose, l'Agglo souhaite faire un nouveau forage sur un autre lieu pour plus de sûreté. L'étape suivante, si le deuxième forage de donne rien de potable, c'est la réalisation d'une conduite de taille suffisante entre Baixas et Calce sur la D18 et l'installation de pompes pour monter l'eau au château d'eau. Ce n'est pas le même prix, environ 2 millions d'euros. Une solution sera de toute façon trouvée".

Le plan local d'urbanisme

Lancé en 2005, plusieurs facteurs ont retardé sa mise en œuvre. "A l'heure actuelle, nous sommes fin prêts à vous présenter un projet en réunion publique" (date à venir). La ZDE, la zone de développement de l'éolien et l'Éco parc Catalan est un projet de 35 éoliennes sur les communes de Pézilla, Baixas, Villeneuve, Calce. Ce projet a été attaqué par cinq recours, quatre gracieux, un en contentieux. EDFEN, a décidé de commencer les travaux dès le printemps 2013 pour une mise en service de l'ensemble du Parc Eolien fin 2014. EDFEN investit 125 millions d'euros dont 20 de retombées sur l'emploi local ; "ll n'y a pas dans le département de projet économique de ce montant-là. Les retombées financières, sur les communes, le territoire concerné, l'Agglo, sont importantes et l'Eco Parc Catalan en bénéficiera". L'Eco Parc Catalan, c'est un projet pour la production d'énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque, biogaz, réseau de chaleur, méthanisation... L'idée novatrice est d'associer à ces productions, la viticulture. On fait le pari de maintenir l'agriculture au cœur de la production d'énergies renouvelables. On en fait même un atout, on invente un nouveau concept, un circuit pédagogique de développement durable, qui associe le monde industriel et le monde agricole et ça, je crois que personne ne l'a encore fait".

L'agenda 21

«...Signifie ce qu'il faut faire au XXIe siècle. C'est un programme d'actions concrètes définissant les objectifs et les moyens du développement durable sur 3 niveaux : environnement, économie et social". L'agenda 21 de l'Agglo s'appelle "l'archipel durable", Calce en fait partie. Concluant sur une note combative, "on ne peut pas se lamenter sur son sort et céder à la fatalité. Il faut se battre se défendre, se rebiffer et gagner. Personne n'y arrivera seul, il faut être solidaire. Soyons solidaires, en famille, entre amis, en entreprise, dans nos communes, à l'Agglo, dans le département, ensemble on devient plus fort.". Le maire Paul Schramm, invita les personnes présentes à se réunir autour du verre de l'amitié précédant quelques agapes, permettant aux habitants de se retrouver en ce début d'année en toute convivialité.villages du roussillon,calce,paul schramm,voeux,marché aux truffes,les caves se rebiffent

Manifestations incontournables

Le 3e marché aux truffes et de producteurs, le dimanche 17 février, de 10 h à 16 h, au Château de las Fonts, qui rencontre un franc succès. "Je vous incite vivement à venir y faire un tour, les producteurs sont tous de très grande qualité".
Les caves se rebiffent, 5e édition, le samedi 11 mai, à l'initiative des vignerons de Calce, avec sa nouvelle présidente, Eugénie Marguerite.

15/08/2012

Calce : Cinq hectares détruits par le feu entre Calce et Baixas

 Un bombardier d'eau et deux Trackers mobilisés.

Un bombardier d'eau et deux Trackers mobilisés.  © Photo F. V.

Un incendie s'est déclaré hier en fin de matinée au lieu-dit Crest-Petit, à la limite des communes de Calce et de Baixas.

Dès l'alerte donnée vers 11 h, et au vu du vent qui menaçait de s'intensifier, une cinquantaine de pompiers, soit 3 groupes d'intervention feux de forêts, ont été immédiatement engagés sur les lieux. Le tout rapidement renforcé par l'hélicoptère bombardier d'eau et deux Trackers, qui ont effectué plusieurs largages.

Une attaque massive afin de stopper d'emblée la progression du feu. A 15 h, l'incendie était ainsi fixé. L'opération d'extinction se prolongeait et une surveillance était maintenue pour parer toute reprise. Le sinistre, dont l'origine demeure inconnue, a détruit au total 5 hectares de végétation. Laure Moysset

18/05/2012

Calce : Les "caves" se sont rebiffés et ils étaient nombreux

Samedi, les vignerons du cru ont organisé la 6° édition des "Caves se rebiffent". Un événement autour du terroir et du patrimoine.

villages du roussillon, calce, les caves se rebiffent, gauby, padié, matassa, château laforgue, pithon vignerons du chateau de calce, boutifanfarevillages du roussillon, calce, les caves se rebiffent, gauby, padié, matassa, château laforgue, pithon vignerons du chateau de calce, boutifanfareDégustation de vins et de produits du terroir étaient à l'honneur.

Samedi dernier, comme de coutume, les vignerons conviaient les amateurs de bons crus aux portes ouvertes de leurs caves. Il s'agissait de la sixième édition de "Les Caves se rebiffent", une manifestation culturelle autour de son terroir et de son patrimoine.

C'était l'occasion pour les vignerons et les producteurs d'ouvrir leur caveau pour accueillir de nombreux visiteurs et curieux, à venir découvrir la typicité du village et la qualité de son terroir.

Les domaines participants étaient Gauby, Padié, Matassa, le Château Laforgue, Pithon et les Vignerons du château de Calce. Particularité cette année, les caves du village avaient invité d'autres régions dont le Sancerre, Graves, Coteaux d'Aix, Hiorat, Limoux.

Pour agrémenter le tout, le marché de producteurs sur la place du village proposait huile d'olive, miel, fromages, veau des Pyrénées, charcuterie, safran...

Cette manifestation sympathique était l'occasion de découvrir aussi la commune et son patrimoine dans sa typicité, château, église, rues médiévales… Dans les rues, l'animation musicale était assurée par la Boutifanfare.

Le soir rendez-vous pour un repas dans le magnifique cadre du mas de Las Fons avec vente aux enchères de magnum et animation musicale avec Jako et sa Tapoon machine electric octopus orchestra.

30/04/2012

Calce : Les caves se rebiffent

Le samedi 12 mai de 10 h à 19 h, dégustation dans les caves du village, le Domaine Matassa, Gauby, Padié, château de Calce, Lafforgue, Pithon, pour l'achat d'un verre Riedel à 8 euros, ils vous feront déguster leurs excellents vins.

Cette année les caves du village invitent d'autres régions dont le Sancerre, Graves, Coteaux d'Aix, Hiorat, Limoux.

Marché de producteurs sur la place du village : huile d'olive, miel, fromages, veau des Pyrénées, charcuterie, safran...

Vente de casse-croûte au restaurant au 06 09 31 89 25, repas au mas de Las Fons : 35 euros (vin inclus). Vente aux enchères de Magnum, animation musicale avec Jako et sa Tapoon machine electric octopus orchestra.

23/04/2012

Résultats par commune

01/04/2012

Le scandale de la truite sang et or

millas, truite, sang et or, premier avrilCe poisson est le premier d'une longue lignée. Il risque de bientôt peupler nos rivières.

Il s'agissait officiellement d'un accident mais les spécialistes en doutaient : cette couleur ne peut être obtenue que par manipulation génétique, à l'image de ces poissons transparents conçus par des chercheurs japonais pour éviter la vivisection.

Le ministère de l'environnement de la Géneralitat, pour y voir plus clair, a diligenté une enquête confiée à la police judiciaire catalane. Nous publions aujourd'hui, en exclusivité, les résultats de ces investigations qui auront coûté la bagatelle de 500 000 euros, ce qui, en cette période d'austérité et de crise économique, fait grincer bien des dents.

Tomate et safran 

L'histoire est compliquée et se présente comme une manipulation à plusieurs tiroirs, qui a bien failli piéger les autorités catalanes.

Cette truite sang et or a bien été conçue dans un laboratoire de l'université de Barcelone. Tout incriminait une équipe de chercheurs de l'institut Pau Cervera, le matériel génétique analysé provenant d'une tomate andalouse pour le rouge, d'un safran catalan pour le jaune, des gènes produits par le laboratoire depuis dix ans déjà et facilement traçables. Mais des écoutes ont permis de dédouaner l'équipe de chercheurs et les soupçons se sont rapidement portés sur un technicien castillan et une femme de ménage andalouse.

Petites mains d'un complot beaucoup plus large, ils voulaient discréditer les mouvements catalanistes en relâchant ces chimères dans les lacs de haute montagne, de part et d'autre des Pyrénées. Les truites auraient alors naturellement descendu les torrents et se seraient répandues dans tous les cours d'eau. De quoi donner des sueurs froides car ces tâcherons du bricolage génétique ont introduit par accident un autre gène dans le poisson, il s'adapte très facilement dans la mer.

Encore ne s'agissait-il que du premier volet du complot car ces bricoleurs de la vie travaillaient sur les perroquets qui ont envahi Barcelone depuis une dizaine d'années. Ils projetaient de leur faire parler uniquement catalan et de ne leur apprendre qu'une phrase : "Visca Catalunya". Les volatiles auraient ainsi, lors des cérémonies officielles avec le gouvernement espagnol, discrédité le président et les ministres de la Géneralitat, multipliant des incidents qui auraient pu dégénérer jusqu'à une véritable reprise en main de la Catalogne par Madrid.

A qui profite le crime ?