23/11/2013

Bélesta : La télé coréenne au musée

Les dolmens des P.-O. font l'objet d'un  documentaire d'une chaîne nationale sud-coréenne.

villages du roussillon, Bélesta, Corée du Sud, Hong-Jin Yang, Hoochan Kim, Tarek Kuteni, Richard Iund, Jean-Claude Marquet, ArteL'équipe de télévision coréenne lors de sa visite au musée de Bélesta.

Au mois d’octobre, une équipe de TV de Corée du sud est venue au Château-Musée de Bélesta pour filmer les dolmens de la région en vue de la production d’un documentaire sur le sujet. 

En effet, le « Patrick de Carolis » de la chaîne JTV en Corée du sud (équivalent de notre France 3) le producteur M. Heedo JUNG, est venu accompagné d’une équipe formée d’un attaché de Presse M.Hoochan KIM, d ’un professeur en astronomie M. Hong-Jin YANG et de deux cameraman, pour réaliser une série de documentaires pédagogique et ludique sur les dolmens dans le monde. Après avoir filmé en Grande-Bretagne et Irlande, l’équipe en France a déjà visité les mégalithes de Carnac en Bretagne, le dolmen de Trois Pierre en Loire-Atlantique et a souhaité filmer certains dolmens de notre département, notamment ceux de Saint-Michel-de-Llotes et de Bélesta. C’est pourquoi pendant trois jours, le producteur et ses associés coréens ont arpenté la garrigue de Bélesta et le maquis de St-Michel-de-Llotes sous les commentaires éclairés de Tarek Kuteni et Richard Iund du Musée de Bélesta. Le Président du musée, Jean-Claude Marquet leur a expliqué aussi la raison d’être de ce musée de Préhistoire dans l’arrière-pays catalan : valoriser un riche patrimoine préhistorique pour redynamiser un village et ses alentours. 

C’est tout à fait le genre de documentaire qui pourrait passer un jour sur la chaîne culturelle Arte…villages du roussillon, Bélesta, Corée du Sud, Hong-Jin Yang, Hoochan Kim, Tarek Kuteni, Richard Iund, Jean-Claude Marquet, Arte

31/10/2013

Bélesta : A la découverte de la Méditerranée orientale

Dimanche, Jean Guilaine racontera sa fabuleuse épopée dans le plus ancien village néolithique de Chypre.

villages du roussillon,bélesta,jean guilaine,marc azema,la coopérative,le figuier,shillourokambos,chypre,protohistoireJean Guilaine fera vivre ses découvertes sur les origines de Chypre, au travers de fouilles avec son équipe.

Dimanche 3 novembre, partez à la découverte des origines de Chypre avec Jean Guilaine. Pour illustrer l’exposition « Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine (du Néolithique à l’Âge du Bronze) », le Château-Musée de Bélesta organise une projection exceptionnelle du film « Shillourokambos, les origines de Chypre » le 3 novembre 2013 à 10H30 à l’hôtel Riberach (entrée libre et gratuite).

52 minutes passionnantes

C’est l’incroyable histoire des fouilles menées pendant plus de 13 ans par le professeur Jean Guilaine et son équipe dans le plus ancien village néolithique de Chypre (fondé vers 8500-8400 avant notre ère) que nous raconte le film « Shillourokambos, les origines de Chypre » réalisé par  Marc Azéma. Constructions circulaires, sépulture collective et vestiges tels que vaisselle  de pierre, outils en silex, parures en picrolithe et sculptures à tête de félin et de souris... ont été ainsi portés au grand jour. Le film mêle prises de vues sur le terrain, reconstitutions en 3D, photographies et dessins ... pour 52 mn de découvertes passionnantes partagées. " C’est une vision des phénomènes de néolithisation à l’échelle de la Méditerranée orientale radicalement neuve que ces fouilles ont apportée " explique Jean Guilaine. Un débat suivra en présence du réalisateur Marc Azéma et de Jean Guilaine, pour laisser place à un moment convivial de dédicace du DVD (Production CNRS / Passé Simple) et du catalogue de l’expo. 

A midi, seront proposés aux amateurs de bonne chère un déjeuner gastronomique sur le thème oriental  par le chef du restaurant La Coopérative Laurent Lemal  (35€, sur réservation au 04 68 50 30 10) ainsi qu’un repas traditionnel au restaurant chez Pierre, le Figuier  (25 €, sur réservation au 04 68 84 52 70). 

L’après-midi, dès 14 h 30,  des visites commentées du Château-Musée de Bélesta prendront place (tarif réduit unique de 3 €). 

Une belle journée de découvertes pour tous et pour tous les sens, à partager en famille et entre amis !

Renseignements : 04 68 84 55 55.

27/10/2013

Aujourd'hui, on est passé à l'heure d'hiver.

millas, changement d'heure, heure d'hiverC'était cette nuit que l'on est passé à l'heure d'hiver. A 3 h, il était 2 h. Pensez donc à changer votre montre, votre réveil, votre four, l'horloge du salon, celle de la voiture, le radio-réveil de votre ado (très important ça), voire votre montre à gousset si vous vivez au 19e siècle.

Cela dit vous n'étiez pas obligés de vous levez en plein milieu de la nuit pour réaliser l'opération car alors le bénéfice d'une heure gagnée aurait été largement gâché par cette opération. Vous pouvez donc décider de changer l'heure (la reculer d'une heure, on répète !), en vous levant à 8 h (il sera alors 7 h) ou à midi (il sera alors 11 h).

Reculer d'une heure permet éventuellement de dormir une heure de plus, mais vous avez parfaitement le droit d'occuper cette heure supplémentaire comme vous le souhaitez (en sortant plus tard, en faisant un câlin à qui vous voulez ou en terminant ce fichu roman que vous ne trouvez jamais la force de lire).

En tout cas, forcez-vous à reculer votre montre avant lundi matin parce qu'arriver avec 1 h de retard au boulot ou à un rendez-vous ça la fout mal. Et l'excuse du changement d'heure ni fera rien. A moins que cela vous fasse arriver en avance. Holala, c'est compliqué !

D'ici là bonne fin de journée.

10/10/2013

Jeane Manson aux cimaises

villages du roussillon, bélesta, jeane manson, chris stevens, guy thomas, roland menoret, marcial hernandez serge vottaLa Licorne Orientale, accueille tout le mois d'octobre de 14 h à 18 h, une nouvelle exposition regroupant cinq artistes dont Jeane Manson, chanteuse et interprète de renommée internationale, qui vous fera découvrir une autre facette de son talent (huiles),accompagnée de sa mère, Chris Stevens (huiles et aquarelles), de Guy Thomas (huiles grands formats, de Roland Menoret (encres) et de Marcial Hernandez (dessins).

Samedi dernier, lors du vernissage, Serge Votta, le propriétiare de la Licorne a eu le plaisir d'accueillir Jeane Manson venu spécialement de Péralada, accompagné de peintres pour lancer cette exposition.

Comme à l'accoutumée, Jeane Manson a attiré nombre de visiteurs, venu découvrir l'espace d'une soirée l'artiste et son œuvre.villages du roussillon, bélesta, jeane manson, chris stevens, guy thomas, roland menoret, marcial hernandez serge votta

30/09/2013

Toutes les bonnes raisons de jouer au Bridge

Apprendre, Se perfectionner à tout âge !

Sport de l’esprit reconnu par les instances olympiques où la France excelle, le bridge générateur d’émotions fortes est aujourd’hui à la portée de tous : Jeunes – Actifs – Seniors.

Il se décline en version loisirs ou compétitions.

Intergénérationnel – Festif – Passionnant – Economique (participer à un tournoi de club, d’une durée moyenne de trois heures ne coûte que 3 ou 4 euros)

Dans le cadre de la grande campagne promotionnelle organisée par la Fédération Française de Bridge dont vous pouvez actuellement voir les spots sur le réseau de France Télévisions (du 7/09 au 7/11/2013) – le club de Millas-Nefiach se met en quatre pour vous initier à notre jeu près de chez vous et ce à titre totalement gratuit.

Sous réserve d’un nombre suffisant de candidats par site ; ces cours seront proposés à raison d’une séance de 1 h 30 par semaine à VinçaNefiachLe Soler et Estagel. Ils commenceront en Novembre.

Pour renseignements ou informations complémentaires contactez dès maintenant Michel au 06 13 80 04 76.

Vous aimez les cartes, alors osez !!!!  

28/07/2013

Bélesta : Succès pour l'exposition de patchwork

villages du roussillon, Bélesta, Jeanne Botquelen, Patchwork, la licorne, expositionJeanne Botquelen devant ses oeuvres.

La Licorne accueillait  la semaine dernière, les Patchwork de Jeanne Botquelen, artiste port-vendraise, et la salle n'a pas désempli depuis le jour du vernissage. Nappes, jetés de lit, tableaux et autres objets décoratifs aux styles graphiques, aux motifs modernes et traditionnels s'offraient aux regards des nombreux visiteurs. Par ses créations, l'artiste a attiré de nombreux visiteurs et passionné(e)s de patchwork.

16/07/2013

Bélesta : S'amuser cet été au château-musée

De multiples activités sont proposées tout l'été aux enfants. Des moments ludiques mais éducatifs, car ici on apprend en s' amusant

villages du roussillon, bélesta, château musée, jean guilaine, animationsL' atelier de "dessin de plantes préhistoriques" est une activité proposée parmi tant d'autres.

Vivre le Néolithique autrement, S'amuser cet été. C'est ce que le Château musée de Bélesta s'attache à faire de nombreuses façons pour mieux aller à l'encontre des enfants d'aujourd'hui. Multipliant ainsi les activités et animations néolithique destinées au jeune public. Parmi celles-ci :

Les ateliers pour enfants pendant les vacances

Les mercredis à partir de 14h30 jusqu’à 18h : des ateliers préhistoriques à destination des enfants de 4 à 12 ans, les parents peuvent y participer ou visiter le musée pendant ce temps. Tarif : 2.50€ € par enfant.

Les enfants apprennent à fabriquent des parures ou outils trouvés dans la grotte préhistorique, imitant ainsi les gestes des hommes du Néolithique. Ils repartent avec une copie réalisée par leurs soins.

1- L’atelier dessin de plantes utilisées au Néolithique :

L’animateur présente et commente les plantes consommées par les hommes de la grotte de Bélesta, et qui font aujourd’hui encore, partie du paysage. Pour les touts petits, ils pourront colorier une feuille pré-dessinée, d’après la plante choisie par l’enfant au musée.

Les grands dessineront directement d’après les plantes naturelles.

2- Modelage de poterie (45 minutes) :

Chaque enfant modèle et décore son bol néolithique, qu’il emporte à la fin de l’atelier.

3- Écriture  (1h) : les enfants écrivent leurs nom et prénom sur une tablette d’argile, avec les signes cunéiformes de l’un des plus anciens alphabets au monde.

4- Gravures sur schiste de scène préhistorique  (45 minutes) :

Sur une plaquette en schiste, chaque enfant reproduira une gravure préhistorique d’après un modèle du musée ou une scène qu’il imagine.

5- Fabrication des parures préhistoriques (45 minutes):

A partir de plaquettes de schiste prédécoupées, l’enfant va façonner une pendeloque par polissage. Ensuite, il la perforera à l’aide d’un arc et d’une flèche (utilisés différemment de la chasse). Ce trou lui permettra d’y passer une ficelle pour s’en parer.

L’anniversaire au musée pendant les vacances

Des anniversaires sous forme de Chasse au Trésor sont également proposés sur réservation  (2 h) (Tarif : 5 € par enfant à partir de 8 Enfants).

Une série d’épreuves/questions donnent accès à un parchemin écrit en cunéiforme. Les enfants qui arrivent à le déchiffrer (on leur en donne les clés) vont trouver le lieu d’un trésor (dans le musée ou le terrain d’animation) qu’ils pourront se partager. Le musée offre en plus un cadeau pour l’enfant qui organise son anniversaire.

Le musée met à disposition une salle avec des tables pour un goûter apporté par les parents pour fêter l’anniversaire.

Les visites de la grotte préhistorique

Tous les jeudis, le musée propose une visite guidée pour découvrir la grotte préhistorique (40 minutes de marche aller-retour) et la visite guidée du musée avec l’exposition temporaire «  Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine ».

Départ du musée à partir de 15 h (visite gratuite comprise dans le billet d’entrée au musée : 4.50 € et 3.50 € tarif réduit). Gratuit pour les enfants -12 ans.

Quand apprendre fait plaisir, car il faut reconnaître que sur le plan éducatif, Bélesta possède une place reconnue dans le paysage des activités pédagogique scolaires départementales et si vous laissez traîner vos oreilles lors de ces ateliers, vous entendrez quelques réflexions d'enfants qui vous le confirmeront : “C’est bien parce qu’on a l’impression d’être des hommes préhistoriques”. “Moi, je veux toujours avoir ce qu’il y a dans les vitrines, mais on peut pas l’acheter, alors ici je le fabrique et c’est encore mieux !” « Ici on apprend plein de choses qu’on a déjà vu à l ‘école, mais que l’on avait oublié. Mais cette fois-ci c’est sûr qu’on s’en souviendra… ». “Je croyais que les hommes préhistoriques étaient bêtes, mais là on voit que c’était pas vrai. Ils étaient comme nous, et même plus intelligents car ils n’avaient pas tout ce que l’on a (l’électricité, l’eau au robinet, etc.)

Contact : Château-Musée de Bélesta - 04 68 84 55 55 ; musee.belesta@gmail.com ; Site web : Belesta.fr