08/07/2013

Bélesta : ouverture d'un cabinet infirmier

Mesdames Amélie Bodineau et Virginie Redondo ont le plaisir de vous annoncer l’ouverture de leur cabinet infirmier le 8 juillet 2013.

Les soins seront prodigués au cabinet ou à domicile sur rendez-vous et concerneront autant les enfants que les adultes.

Des horaires de permanence au cabinet seront rapidement mis en place.

Les locaux se situent au 26 route principale à Bélesta.

Pour les joindre, vous pouvez téléphoner au 04 68 28 93 02 ou au 06 42 87 44 99 pour Amélie et au 07 85 48 22 78 pour Virginie.

03/06/2013

Bélesta : "Dionysades", vingt ans et toujours autant de succès

Les "Dionysades" avaient mis les petits plats dans les grands pour souffler leurs vingt bougies. Le public a été ds plus nombreux à profiter de cette journée de bon goût.

villages du roussillon, bélesta, dyonisades, vignobes et découvertes, sud de france, chateau musée, Les visiteurs ont été nombreux ainsi que ceux à participer au concours. PHOTO/© D.R

Vingt ans déjà que les Dionysades font le bonheur de ses visteurs avec cette année un marché de terroir, des dégustations, une initiation à l'œnologie, un repas, des visuites du patrimoine et des animations musicales. Tout était réuni pour faire de ce dimanche, une journée de fête !

Pas une ride !

"Il y a vingt ans, rappelaient les organisateurs, des élus décidaient de créer une association pour développer et dynamiser le tourisme de terroir dans les vallées de l'Agly et du Verdouble. La 'Dionysade' labellisée 'Vignobles et découvertes ' et ' Sud de France ' a pris de l'ampleur, sa renommée franchissant allègrement les frontières du département". On le devine, le vin étant à l'honneur, le public s'était déplacé en grand nombre afin de profiter du soleil radieux et de la découverte du village au charme indéniable. Marché de pays, visite du château musée de Bélesta, du village et même de la grotte, qui habituellement n'est pas accessible au public. Les enfants n'étaient pas en reste avec de nombreux ateliers et des balades à dos-d'âne. Et comme tout commence et finit toujours en musique, deux groupes de jazz et de cornemuse catalane ont mis l'ambiance toute la journée jusqu'au final avec la remise des prix des "Dionysades". Vingt bougies et pas une ride, vivement l'année prochaine.

18/05/2013

Bélesta : La Protohistoire livre ses secrets au musée

villages du roussillon,bélesta,chateau musée,protohistoire,jean guilaine,jc marquet,robert morin,hermeline malherbe,marcel mateu,robert oliveLors de l'inauguration en présence des personnalités. PHOTO/© D.R

Le Château-musée bouscule les idées reçues sur les connaissances et l'appréciation de cette fascinante période qu'est la Protohistoire en parcourant une exposition ludique et décalée : "Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine". Une manifestation qui est une présentation des sciences de l'Archéologie et de la Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas d'un archéologue de renom international. A travers les nombreux sites fouillés par Jean Guilaine, archéologue audois de renom international, c'est un voyage de Chypre au sud de la France, en passant par l'Italie qui emmène sur les traces des premiers paysans de la Méditerranée. Des poteries, des bijoux, des armes et des outils évoquent la vie de ces hommes. Intéressant, beau, émouvant, à voir absolument!

Dernièrement J.-C. Marquet, président de l'Association pour la sauvegarde, a donc inauguré cette exposition du Néolithique à l'Age du bronze, en compagnie de Jean Guilaine, Hermeline Malherbe présidente du conseil général, Robert Morin maire, Marcel Mateu conseiller général président délégué à la catalanité et au patrimoine, conseiller régional chargé des cultures catalane et occitane, et Robert Olive président de la communauté de communes Roussillon Conflent.

A voir jusqu'en novembre au Château-musée : ouvert du 15 juin au 15 septembre, tous les jours de 14 h à 19 h ; du 16 septembre au 14 juin tous les jours de 14 h à 17 h 30 (fermé les mardis et samedis). Rens. au 04 68 84 55 55.

17/05/2013

Bélesta : XXe édition de la Dionysiade

Marché de terroir, dégustations, initiation au vin, repas, patrimoine, animations musicales. Ça, c'est Dionysiade ! L'opération a vingt ans.

villages du roussillon, bélestaLe concours des dégustateurs a fait le succès de la manifestation. PHOTO/© D.R

Il y a vingt ans des élus décidaient de créer une association pour développer et dynamiser le tourisme de terroir dans les vallées de l'Agly et du Verdouble. Vingt-deux communes se sont ainsi fédérées pour créer un syndicat de promotion qui pilote diverses animations. Dimanche 19 mai, une de ces animations fêtera son vingtième anniversaire : la Dionysiade labellisée "Vignobles et découvertes" et "Sud de France". On le devine, il sera question de la culture du vin.

Concours et initiations

Si, à la création de la Dionysiade, celle-ci était plutôt dirigée vers les professionnels du secteur viticole, des médias et des spécialistes, depuis 2006 c'est le grand public qui est aussi visé. "Nous avons quand même conservé des choses qui ont fait le succès des précédentes opérations, confie une des responsables du Pays touristique Agly Verdouble qui organise l'événement. Nous avons toujours le concours des dégustateurs en collaboration avec le Conseil interprofessionnel des vins du Roussillon (CIVR), un concours ouvert à tous les amateurs, et qui est bien doté. Il a attiré l'an passé une centaine de participants". Pour ceux qui préfèrent découvrir, il y aura aussi des initiations à la dégustation, qui, elles aussi, ont un joli succès d'année en année.

Vins, musique et patrimoine

La Dionysade se veut aussi une journée de découverte du patrimoine de la commune qui reçoit l'opération, qui tourne chaque année dans un village diffèrent. Dimanche, on pourra visiter le château musée de Bélesta, le village et même la grotte qui habituellement n'est pas accessible au public. Les enfants ne seront en reste, des ateliers et des balades à dos-d'âne sont aussi programmés. Et comme tout commence et finit toujours en musique, deux formations musicales (cornemuse catalane et jazz) mettront de l'ambiance toute la journée. Le programme complet est sur le site dionysiade.fr

30/04/2013

Bélesta : Aux journées de la céramique

Le vendredi 3 mai, ce sera la mise en place des diverses expérimentations contemporaines ou archéologiques ouvertes à tous. Chacun pouvant réaliser à titre personnel ou en groupe une intervention de son choix autour de l'art céramique. Début de la construction du Katagama (four papier de l'association). Réception des pièces à cuire jusqu'à 12 h. L'après-midi, suite de la construction individuelle et collective des fours, précédant une conférence à la salle polyvalente dès 18 h sur "Le four médiéval B - sa vie, sa mort, sa fouille…". Samedi 4 mai, toute la journée, démarrage des cuissons individuelles à partir de 10 h. La soirée se poursuivant autour des fours, apéritif enflammé à 19 h. Dimanche 5 mai, de 10 h à 13 h, défournements successifs commentés et partage des expériences de cuissons. A partir de 15 h, démontage des fours. Durant ces trois jours, profitez-en pour vous rendre à Bélesta. Accueil sur l'espace archéologique, visites guidées du site, présentation des fours et des expérimentations, ventes des poteries de l'association. Le midi, repas tiré du sac. Pour dormir, la mairie de Bélesta vous propose un camping (2 euros la nuit par personne) et des emplacements pour les camping-cars et les fourgons (5 euros la nuit par emplacement). Pour tous renseignements complémentaires, contacter Perrine au 06 50 32 15 14 ou ajceramique@laposte.net.

26/04/2013

Bélesta : Quelle fête pour le musée !

A l'occasion des trente ans d' une formidable découverte archéologique sur la commune et des vingt ans de la création du château-musée, le village a connu l' effervescence des grands jours.

villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaineLe musée est le fruit d'une extraordinaire découverte. En effet, en mars 1983, les habitants, recherchant de l'eau pour leurs troupeaux, découvraient dans une grotte, une sépulture collective datée de - 4 500 avant J.-C. Fouillée par Françoise Claustre (directeur de recherche au CNRS), le site a livré aussi les restes de l'habitat des divers occupants de la grotte durant plus de 6 000 ans. C'est ainsi que huit mètres de sédiments ont conservé des témoignages de leurs activités (reliefs de repas, foyers, tissage, élevage, etc.).

Un plongeon dans la préhistoire

Aussi à l'occasion des trente ans de cette découverte, le week-end dernier, et des vingt ans du château musée, le village s'est trouvé en pleine effervescence. Un peu partout, des passionnés, des sympathisants ou simple archéologues en herbe. L'objectif était clair, il s'agissait de se plonger dans l'esprit et le monde de l'époque. Au programme donc, des jeux découvertes et un déjeuner "protohistorique". Aux manettes, le président J.-C. Marquet et le directeur du musée, Tarek Kuteni, mais aussi et surtout les passionnés de toujours : les bénévoles et professionnels qui font prospérer le site. Pour débuter cette journée de fête et plonger encore une fois dans le quotidien d'un homme de la protohistoire, un déjeuner de l'époque était proposé le samedi à midi. Cuisine à la mode préhistorique et dégustation façon Cro-Magnon. Fourchettes et couteaux étaient à proscrire. Au menu, cailles cuites dans un trou en terre, des légumes chauffent dans une marmite en terre cuite accompagnés d'hydromel et de bière, à quelques mètres une femme explique les outils et la manière de vivre à cette époque. Plus loin, un petit groupe se dirige vers la grotte pour écouter le guide leur expliquer la découverte et ses conséquences : "Bienvenue à Bélesta. Ici le temps s'est arrêté. Nous sommes dans la grotte préhistorique de la commune, non loin du château musée, dans les magnifiques paysages entre Agly et Têt". La célébration de cet anniversaire s'est poursuivie, l'après-midi, autour du musée et dans tout le village avec des ateliers préhistoriques, pour vivre le quotidien de cette époque : taille de silex au travers du temps ; allumage du feu, sans allumettes ni briquet ; céramique : fabrication ; chasse au trésor : initiation à la chasse préhistorique ; parure préhistorique : réalisation de bijoux, de vêtements.

Une saga de plus de vingt ans.

La fabuleuse histoire de la saga du musée a débuté en 1993. Créé, à la suite de la découverte de la grotte, dans l'objectif de promouvoir et de sensibiliser tous les publics à l'histoire du site et à la préhistoire en général, mettant en scène de manière ludique et esthétique les découvertes archéologiques, installées dans l'ancien château médiéval du village qui a fait portes ouvertes et gratuites ce week-end pour découvrir sa nouvelle exposition de Jean Guilaine (ci-dessous à droite), archéologue de la protohistoire "Des pays de l'Aude à la Méditerranée". Il y avait du monde, beaucoup de monde, le lendemain, à l'occasion de la conférence "Archéologie de la Méditerranée néolithique" par l'archéologue reconnu internationalement, Jean Guilaine, pour ses travaux et ses publications, l'homme qui a donné ses lettres de noblesse à la période néolithique, cette mutation capitale dans l'histoire humaine.
villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaine

10/04/2013

"Les Amis de Bélesta" se met en sommeil

villages du roussillon, bélesta, les amis de bélesta, assemblée générale, francis bilesLe président Francis Biles (assis), à sa droite le maire Roger Morin (à sa droite), la trésorière Hélène à sa gauche et les membres du bureau. PHOTO/© D.R

"Guy Hilary, conseiller général (excusé), M. le maire, chers adhérents : je déclare ouverte la 13e assemblée générale de l'association Les Amis de Bélesta". C'est par cette phrase que Francis Biles s'est adressé aux nombreuses personnes présentes.

Une année éprouvante

Normalement, cette assemblée aurait dû commencer par les vœux, mais malheureusement en raison des circonstances (décès), cela n'avait pas été possible. Il faut avouer que le sort s'est acharné sur cette structure : "Cette année a été très éprouvante pour l'association. En effet, nous avons eu à déplorer six décès. Il s'agit de Roger Ceurty de Montalba, Sylvie Predal de Thuir, Barthélemy Biles, Robert Rebardy, Monique Porto-Cabal, Louis Julia de Bélesta. Robert et Monique étaient tous deux membres du conseil d'administration. Depuis la création de l'association, vingt-sept de nos adhérents nous ont quittés, cela fait beaucoup pour une petite structure comme la nôtre. En leur mémoire nous allons nous lever et observer un instant de silence". Après le bilan des années écoulées (lire l'encadré), le président a rappelé : "Toutes les manifestations effectuées en 2012 et 2013 ont eu un coût dérisoire pour les adhérents, mais ont nécessité une très forte, voire totale participation de la caisse". De l'assemblée générale plus apéritif dînatoire et galette des rois en janvier, à "El goig dels ous" plus "bunyettes" en mars, en passant notamment par les vide-greniers et marché gariguette et fleurs en avril, repas de l'association avec animation en mai, matinée en chansons, rallye pédestre avec repas dansant, "castagnade" en octobre sans oublier la nuit de la Saint-Sylvestre.

Une porte de sortie

Le bilan du bureau, c'est aussi : treize assemblées générales, 132 réunions du conseil d'administration pour environ 200 animations. Toutes ces manifestations ont connu un franc succès, et ont été appréciées unanimement par tous les participants. Elles ont également contribué à faire connaître la commune. Cette assemblée générale, à forte charge émotionnelle, fut ensuite close par Francis Biles, laissant une porte de sortie : "De ce fait, c'est avec beaucoup de regrets que je vous annonce l'arrêt de l'association Les Amis de Bélesta. Cela ne nous réjouit pas, mais il en est ainsi, dans un premier temps, nous allons la placer en sommeil, c'est-à-dire elle aura toujours une existence légale, mais sera inactive". Menée de main de maître par le président et son bureau, la dernière assemblée générale s'effaça au profit d'un pur moment de convivialité, voire d'amitié, autour d'un apéritif dînatoire.

Douze riches années

Après ce moment de recueillement, un bref historique : créée en 2001, cette association partait du principe suivant : "Notre voyage sur terre étant très court, pourquoi ne pas essayer de le faire en première classe". A partir de là, les adhérents ont misé sur l'amitié, la convivialité, la joie de vivre, la sincérité, et ils ont créé des divertissements en tous genres afin d'oublier tous les soucis, ne serait-ce que l'espace d'un après-midi ou d'une soirée. "A la fin de cette douzième et dernière année, je suis fier de pouvoir vous annoncer un bilan plus que positif", enchérit le président, "merci à tous et à toutes, d'avoir contribué à cette belle réussite. C'est là notre unique récompense, mais croyez-moi, c'est la plus belle".