30/09/2013

Toutes les bonnes raisons de jouer au Bridge

Apprendre, Se perfectionner à tout âge !

Sport de l’esprit reconnu par les instances olympiques où la France excelle, le bridge générateur d’émotions fortes est aujourd’hui à la portée de tous : Jeunes – Actifs – Seniors.

Il se décline en version loisirs ou compétitions.

Intergénérationnel – Festif – Passionnant – Economique (participer à un tournoi de club, d’une durée moyenne de trois heures ne coûte que 3 ou 4 euros)

Dans le cadre de la grande campagne promotionnelle organisée par la Fédération Française de Bridge dont vous pouvez actuellement voir les spots sur le réseau de France Télévisions (du 7/09 au 7/11/2013) – le club de Millas-Nefiach se met en quatre pour vous initier à notre jeu près de chez vous et ce à titre totalement gratuit.

Sous réserve d’un nombre suffisant de candidats par site ; ces cours seront proposés à raison d’une séance de 1 h 30 par semaine à VinçaNefiachLe Soler et Estagel. Ils commenceront en Novembre.

Pour renseignements ou informations complémentaires contactez dès maintenant Michel au 06 13 80 04 76.

Vous aimez les cartes, alors osez !!!!  

21/04/2013

Cassagnes : Une convention pour la salle polyvalente

villages du roussillon, cassagnes,hermeline malherbe, guy ilary, claude alibert projet structurant salle polyvalenteHermeline Malherbe, avec Guy Ilary (à gauche) et Claude Alibert (au centre), présente le projet. PHOTO/© D.R

La commune a souhaité mettre à la disposition des habitants un nouvel espace d'animation, de réunion et de loisirs, à travers la création d'une salle polyvalente et sportive pour les associations du village, nouveau lieu de vie et de cohésion sociale. Hermeline Malherbe (PS), présidente du conseil général et Guy Ilary, conseiller général du canton de Latour-de-France, étaient aux côtés de Claude Alibert, maire, pour la concrétisation de ce projet structurant. Pour Hermeline Malherbe, ces travaux permettront de favoriser le développement futur du village avec "une politique de proximité que le conseil général tient à préserver par l'aide aux communes, ici, sous la forme d'une subvention sur quinze ans de 168 615 euros". Hermeline Malherbe concluait en signifiant "qu'il fallait, outre les obligations conventionnelles du conseil général, savoir garder des marges de manœuvre pour participer au développement des communes". Et de préciser que "faire vivre de tels projets relève d'un souci d'équité et de justice sociale, pour une construction territoriale équilibrée entre les villes et les campagnes".villages du roussillon, cassagnes,hermeline malherbe, guy ilary, claude alibert projet structurant salle polyvalente