16/06/2012

Rodes : Heureuse retraite Gilbert

villages du roussillon, rodes, retraite, gilbert durandA cinq jours de la quille, après quinze années d'entreprise privée et trente et une années au service technique de la mairie de Rodès, Gilbert Durand, notre vétéran, a réuni famille et amis au foyer rural.

Pour ce pot de départ et de transit de la période professionnelle vers une longue et heureuse retraite tous les invités ont souhaité à Gilbert Durand avec son épouse de faire un bon voyage vers une destination encore inconnue offert par l'ensemble des amis.

15/06/2012

Rodes : Un méchoui pour 150 personnes avant l'Aplec

villages du roussillon, rodes, méchoui, aplecLa Pentecôte a été célébrée autour d'un grand méchoui.

La fête de la moisson et du premier fruit, mais aussi en mémoire du jour où sur le Mont Sinaï, Dieu remit à Moïse les tables de la Loi, a été précélébrée dans les jardins du Mas de Madame à Rodès, par un gigantesque et délicieux méchoui, organisé par le comité des fêtes de notre commune. Heureuse initiative qui a rassemblé 150 personnes et qui se sont retrouvées dès le lendemain, dans la dévotion, en aplec à l'ermitage de Domanova.

18/05/2012

Rodes : La vie au village

Concert ce soir à 21 h, au foyer rural, par Les Copains d'après, groupe vocal sous la direction d'Isabelle Serralta, avec des chansons du répertoire de Brassens. Au profit des associations "le monde de Thibault" et "Rasnico".

Informations paroissiales. Demain une messe sera célébrée à 16 h par l'abbé Olivier Nicque, à Rodès. Lundi 28 mai : aplec à l'hermitage de Domanova.

14/05/2012

17 millions pour Roussillon-Conflent

roussillon conflent, robert olive, burghofferRoussillon Conflent s'est positionnée pour poursuivre sa politique d'investissement sans augmenter les taxes locales.

Du fait des récentes réformes de la TP (taxe professionnelle) et des finances locales, le budget, cette année encore, a été élaboré dans un contexte conjoncturel difficile marqué notamment par le gel des dotations d'Etat, un accès raréfié aux subventions, etc. "Dans ce cadre de réformes, renforcé par un climat général marqué par la crise, afin de défendre son rang et ses ambitions pour l'avenir, nous avons adopté à l'unanimité un budget volontariste pour le territoire. Ainsi, Roussillon Conflent, privilégiant l'investissement pour 2012, marque sa stratégie offensive et témoigne d'une politique dynamique forte pour les prochaines années", indiquent les élus communautaires.

S'inscrire dans la continuité

17 millions d'euros, tel est le budget primitif voté pour cette année. La section d'investissement s'élève à 6 millions d'euros. Ce montant global doit permettre de continuer les projets engagés (voir notre encadré) en matière de petite enfance, de jeunesse, de restauration scolaire, de lecture publique, d'environnement, d'aménagement économique, etc. Ils participent au développement du territoire et à le rendre toujours plus attractif en diversifiant les services offerts à la population.

Sur les 11 millions d'euros consacrés au fonctionnement, les dépenses obligatoires de personnel sont conséquentes : 4,6 millions d'euros. "Elles résultent de notre choix délibéré, confient les élus communautaires, d'avoir accepté les transferts des compétences telles que la jeunesse ou la restauration, qui obéissent à une réglementation drastique en matière de normes d'encadrement et impliquent, de fait, un coût certain en matière de personnel pour garantir aux familles un service de qualité. Au total, le groupement emploie 145 agents en équivalent temps plein. Quant aux dépenses à caractère général, elles s'élèvent à 1,7 million d'euros et vont de pair avec la qualité des prestations offertes".

Pas de hausse fiscale
 
Conscients qu'un effort fiscal de plus ne pouvait être demandé aux contribuables, les élus communautaires ont décidé que cette politique serait réalisée "sans recours au levier fiscal".

Aussi, la CdC a fait le choix de ne pas toucher aux taux d'imposition : 12,59 % pour la taxe d'habitation, 3,04 % pour le foncier bâti, 11,05 % pour le foncier non bâti, 40,32 % pour la CFE.

Par ailleurs, grâce à une gestion rationnelle du service de collecte, pour la 7e année consécutive, la TEOM reste inchangée alors même que ce service représente un coût en augmentation de 60 % sur 7 ans pour atteindre 2,3 millions d'euros aujourd'hui.

Un emprunt et des réserves
 

En contrepartie, ce budget va s'équilibrer par un emprunt contractualisé en 2011 et qui ne viendra que très peu alourdir la dette ; le groupement enregistrant un ratio de désendettement pour 2011 très favorable de cinq ans.

Roussillon Conflent compte également sur des réserves constituées volontairement ces dernières années durant lesquelles l'investissement était moindre et en prévision des nombreux programmes à partir de 2012 avec l'essor des compétences.

Enfin, grâce au concours de la région et du département, partenaires privilégiés de l'EPCI, de très nombreux programmes ont pu bénéficier de subventions conséquentes qui permettent de contrebalancer en partie le coût des investissements projetés.

Le groupe catalaniste des Goig ayant répondu présent à l'invitation de M. Burghoffer, maire d'Ille-sur-Têt et commune d'accueil de ce conseil communautaire, une introduction musicale a ouvert cette séance, "les chiffres passant mieux en musique" comme a aimé le rappeler le maire.

06/05/2012

Rodes : Tintin s'est invité au carnaval du village

villages du roussillon, rodes, carnaval, tintinLes enfants costumés et tintin dans les rues du village.

Dernièrement a eu lieu le carnaval du village, où tous les complices de Hergé ont défilé dans les rues accompagnés du clown Nanar. Les nombreux participants se sont ensuite retrouvés au foyer rural autour d'un festin... digne d'un certain village Gaulois ! Un grand bravo aux membres du comité des fêtes qui a préparé cette manifestation depuis plusieurs semaines, et une mention spéciale aux enfants des écoles qui ont eu droit cette année à deux carnavals !

23/04/2012

Résultats par commune

31/03/2012

Rodes : 50e anniversaire de la Guerre d'Algérie

Le 50e anniversaire de la fin de la guerre en Algérie, Maroc, Tunisie a rassemblé le lundi 19 mars, au monument aux Morts de Rodès, une trentaine de personnes venues essentiellement des communes de la Barronie. Le président de la FNACA, comité de Vinça, a prononcé les discours d'usage avant de faire chanter l'hymne national en souvenir des 30 000 militaires tués au champ d'honneur à cause de circonstances particulières toujours dramatiques. Un remerciement pour leur présence à messieurs les maires de Joch et Finestret, le président de la FNACA de Vinça, les portes drapeaux et toutes les personnes qui ont assisté à cette cérémonie.

Un vin d'honneur a clôturé cette rencontre.