10/02/2015

Retrouvez-nous sur L'Indépendant.fr

A compter de ce jour, retrouvez directement toutes les infos de votre village directement sur le site de L'Indépendant ou en cliquant sur le lien suivant : http://www.lindependant.fr/. Bon Surf !

29/03/2014

Passage à l'heure d'été

villages du roussillon, bélesta, calce, casefabre, cassagnes, caladroy, passage, heure d'été

21/02/2014

Cassagnes : Séduisant «Barock Orchestra»

villages du roussillon, Cassagnes, barock orchestra, daniel tosi, patrick schemla, lisa pastor, gino tosivillages du roussillon, Cassagnes, barock orchestra, daniel tosi, patrick schemla, lisa pastor, gino tosi► Le public a apprécié la prestation des musiciens.

« Merveilleux », « magnifique », « splendide », tels étaient les qualificatifs exprimés par les spectateurs à la fin du concert dirigé par le maestro Daniel Tosi dernièrement.

Dans une salle des fêtes, à l’excellente acoustique, qui avait fait le plein, en partenariat avec la municipalité, pour cette première prestation, le Barock Orchestra a vu les choses en grand. Un ensemble instrumental constitué de huit jeunes femmes instrumentistes à corde et d’un batteur, dirigé magistralement par le maestro Daniel Tosi, commentant les œuvres aux auditeurs ou déclinant les poèmes de Patrick Schemla (musicien-compositeur). Le Barock Orchestra a parcouru le répertoire de la chanson d’hier et d’aujourd’hui. La frontière entre musique classique et musique populaire s’estompe au travers de chaque interprétation et permet à la chanteuse du groupe, Lisa Pastor et au baryton Gino Tosi (fils du maestro) de se laisser guider par des rythmes et des mélodies bouillonnantes de vie.

25/12/2013

Joyeux Noël !

villages du roussillon, L'indépendant, SEB, joyeux Noël Bélesta, Caladroy, Calce, Casefabre, Cassagnes, Corbère, Rodes, Saint-Michel-de-Llotes

27/10/2013

Aujourd'hui, on est passé à l'heure d'hiver.

millas, changement d'heure, heure d'hiverC'était cette nuit que l'on est passé à l'heure d'hiver. A 3 h, il était 2 h. Pensez donc à changer votre montre, votre réveil, votre four, l'horloge du salon, celle de la voiture, le radio-réveil de votre ado (très important ça), voire votre montre à gousset si vous vivez au 19e siècle.

Cela dit vous n'étiez pas obligés de vous levez en plein milieu de la nuit pour réaliser l'opération car alors le bénéfice d'une heure gagnée aurait été largement gâché par cette opération. Vous pouvez donc décider de changer l'heure (la reculer d'une heure, on répète !), en vous levant à 8 h (il sera alors 7 h) ou à midi (il sera alors 11 h).

Reculer d'une heure permet éventuellement de dormir une heure de plus, mais vous avez parfaitement le droit d'occuper cette heure supplémentaire comme vous le souhaitez (en sortant plus tard, en faisant un câlin à qui vous voulez ou en terminant ce fichu roman que vous ne trouvez jamais la force de lire).

En tout cas, forcez-vous à reculer votre montre avant lundi matin parce qu'arriver avec 1 h de retard au boulot ou à un rendez-vous ça la fout mal. Et l'excuse du changement d'heure ni fera rien. A moins que cela vous fasse arriver en avance. Holala, c'est compliqué !

D'ici là bonne fin de journée.

21/04/2013

Cassagnes : Une convention pour la salle polyvalente

villages du roussillon, cassagnes,hermeline malherbe, guy ilary, claude alibert projet structurant salle polyvalenteHermeline Malherbe, avec Guy Ilary (à gauche) et Claude Alibert (au centre), présente le projet. PHOTO/© D.R

La commune a souhaité mettre à la disposition des habitants un nouvel espace d'animation, de réunion et de loisirs, à travers la création d'une salle polyvalente et sportive pour les associations du village, nouveau lieu de vie et de cohésion sociale. Hermeline Malherbe (PS), présidente du conseil général et Guy Ilary, conseiller général du canton de Latour-de-France, étaient aux côtés de Claude Alibert, maire, pour la concrétisation de ce projet structurant. Pour Hermeline Malherbe, ces travaux permettront de favoriser le développement futur du village avec "une politique de proximité que le conseil général tient à préserver par l'aide aux communes, ici, sous la forme d'une subvention sur quinze ans de 168 615 euros". Hermeline Malherbe concluait en signifiant "qu'il fallait, outre les obligations conventionnelles du conseil général, savoir garder des marges de manœuvre pour participer au développement des communes". Et de préciser que "faire vivre de tels projets relève d'un souci d'équité et de justice sociale, pour une construction territoriale équilibrée entre les villes et les campagnes".villages du roussillon, cassagnes,hermeline malherbe, guy ilary, claude alibert projet structurant salle polyvalente