25/01/2015

Cérémonie des voeux jeudi en Roussillon Conflent

La cérémonie des vœux de la communauté de communes Roussillon Conflent, aura lieu ce jeudi 29 janvier, à 18h30, à la salle La Catalane, à Ille-sur-Têt. A cette occasion, Robert Olive, député-maire de St-Féliu-d’Amont et président de Roussillon Conflent présentera ses vœux à la population, en présence d’Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales et de l’ensemble du conseil communautaire.

Vous êtes cordialement invités à assister à la cérémonie qui se clôturera par un buffet mettant à l’honneur les producteurs du territoire.

31/10/2014

Collecte des déchets en Roussillon Conflent

Sur le territoire de la Communauté de communes Roussillon Conflent.

La déchetterie d’Ille-sur-Têt sera fermée le samedi 1er novembre, toutefois, elle sera ouverte dimanche 2 novembre de 8 h 30 à 12 h.

Pour tout renseignement, les services techniques de la communauté de communes Roussillon-Conflent se tiennent à votre disposition au 04 68 35 24 73 ou au 06 30 67 49 13.

24/07/2014

Corbère : Inaugurations en série

L’ancienne friche agricole longeant le torrent n'avait jamais connu une telle animation. Les structures accueillant le jardin d’enfants, la mairie ou la médiathèque est ouverte.

Emile Vendrell, Andrée Caron, Pau Hostench, médiathèque, mairie, espace enfants, Joseph Silvestre, maire de Corbère et Robert Olive, député-Maire de Saint-Féliu-d’Amont et président de la communauté de communes Roussillon-Conflent ; Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion ; René Bidal, préfet des Pyrénées Orientales ; Christian Bourquin, président du conseil régional et Hermeline Malherbe, présidente du conseil général.Les élus ont coupé le ruban permettant de découvrir les nouvelles installations.

Sous la houlette d’Emile Vendrell, la municipalité avait décidé la construction d’un «pont », créant le parking attenant le jardin d’enfants et l’aire de loisirs, réunissant également les services de La Poste, de la mairie et de la médiathèque communautaire en un seul lieu accessible à tous.

Plus de trois cents personnes avaient répondu à l’invitation de la mairie pour inaugurer ces trois nouvelles structures, installées au coeur du village. Car c’est cette dernière solution qui a pu être retenue grâce à la volonté d’un homme, l'ancien maire Emile Vendrell, et d’une synergie de l’ensemble des financeurs. Ainsi, après la coupure du ruban encadré par de nombreux élus, le maire Joseph Silvestre a conduit
l’ensemble des invités dans les nouveaux locaux.

Fruit d’une collaboration harmonieuse entre l’intercommunalité communauté de communes Roussillon-Conflent, et l’une de ses communes membres, ce tout nouvel ensemble illustre parfaitement l’opportunité que représente la mutualisation en termes de gestion des ressources et de renforcement de la coopération intercommunale.

Émotion

Séquence émotion au moment de dévoiler le nom de baptême en présence de la femme et du fils de l’ancien maire, sensible et émue à l’annonce du nom d’Emile Vendrell. « C’est pour toutes ces raisons et pour lui assurer notre gratitude que nous avons décidé que cet espace porterait le nom d’Emile Vendrell qui nous a malheureusement quittés cet automne ». Idem pour le jardin d’enfant : « En cours de mandat, nous avons eu la douleur de perdre une de nos conseillères, notre amie Andrée Caron, avisée et volontaire, emportée par la maladie. En son souvenir, cet espace portera son nom ». Et pour finir la culture pour tous à la médiathèque communautaire Pau Hostench du nom « d’un grand monsieur, un grand artiste qui était tombé amoureux de notre village, au point de nous dédier une partie de son oeuvre, dont on peut admirer les tableaux en visitant les locaux. Philosophe et humaniste, disciple de Salvador Dali qu’il a fréquenté à PortLligat, notre médiatèque portera le nom de Pau Hostench ». Un grand jour pour Corbère qui n’a jamais vu autant de personnalités réunies dans la commune.

Les élus présents : Joseph Silvestre, maire de Corbère et Robert Olive, député-Maire de Saint-Féliu-d’Amont et président de la communauté de communes Roussillon-Conflent ; Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion ; René Bidal, préfet des Pyrénées
Orientales ; Christian Bourquin, président du conseil régional et Hermeline Malherbe, présidente du conseil général.Emile Vendrell, Andrée Caron, Pau Hostench, médiathèque, mairie, espace enfants, Joseph Silvestre, maire de Corbère et Robert Olive, député-Maire de Saint-Féliu-d’Amont et président de la communauté de communes Roussillon-Conflent ; Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion ; René Bidal, préfet des Pyrénées Orientales ; Christian Bourquin, président du conseil régional et Hermeline Malherbe, présidente du conseil général.Emile Vendrell, Andrée Caron, Pau Hostench, médiathèque, mairie, espace enfants, Joseph Silvestre, maire de Corbère et Robert Olive, député-Maire de Saint-Féliu-d’Amont et président de la communauté de communes Roussillon-Conflent ; Ségolène Neuville, secrétaire d’État chargée des personnes handicapées et de la lutte contre l’exclusion ; René Bidal, préfet des Pyrénées Orientales ; Christian Bourquin, président du conseil régional et Hermeline Malherbe, présidente du conseil général.

06/07/2014

Saint-Michel-de-Llotes : Les enfants fêtent le « Printemps bio »

villages du roussillon, saint-michel-de-llotes, printemps bio,roussillon-conflentvillages du roussillon, saint-michel-de-llotes, printemps bio,roussillon-conflentvillages du roussillon, saint-michel-de-llotes, printemps bio,roussillon-conflentvillages du roussillon, saint-michel-de-llotes, printemps bio,roussillon-conflentLes découvertes n'ont pas manquées

Les acteurs de l’agriculture biologique se sont mobilisés pour la valorisation de leurs produits. A cette occasion, les enfants des écoles maternelles et primaires du territoire avaient rendez-vous au village où les attendaient de nombreux ateliers proposés par les services de la CdC Roussillon Conflent.

En petits groupes et munis de leur feuille de route, les enfants pouvaient démarrer la découverte de St-Michel-de-Llotes. Au détour d’une ruelle, un conteur attendait pour une pause lecture. Pour d’autres, c’était atelier cuisine : initiation au goût, découverte de produits locaux et décoration de table avec les agents de la restauration scolaire. Cuisiner, ça donne faim ! Aussi, tout était prêt pour accueillir 200 enfants autour d’un repas champêtre 100% bio évidemment. Puis, ateliers « ludothèques » pour jouer, lire ou s’initier à la kapla, ce jeu de construction à base de planchettes de pin des Landes.

Après avoir repris des forces, la journée continuait de plus belle. Les ânes rencontraient un beau succès à la ferme de Tordère tandis que les plus manuels s’attelaient à fabriquer un épouvantail à partir de produits recyclés. Effet garanti ! Et, les animateurs devaient insister pour faire visiter aux enfants le musée de l’Agriculture catalane. Voilà donc une bien belle et bonne journée qui a permis de faire passer le message du goût, de la qualité et de l’environnement aux enfants du territoire.

25/01/2014

Bélesta : R. Morin a présenté ses derniers voeux

villages du roussillon, bélesta, Roger Morin, voeux 2014Plus de 150 personnes avaient fait le déplacement à la salle des fêtes. Comme chaque début d'année, Roger Morin, maire, entouré de son conseil municipal et de nombreux élus, présentait ses vœux aux habitants et leurs familles. « Cette année est une année particulière, car c'est une année d'élections municipales et à ce sujet, je vous annonce que je ne renouvelle pas ma candidature. Après 3 mandats au service de la commune, je raccroche mes crampons ». rappelant historiquement ses trois engagements aux services de la commune, de e 71 à 77 avec Norbert Sally,  puis en 2001 avec Gilbert Bourniole à la tête de la commune, où ils avaient réussis, à force de persévérance, à remonter la commune fortement endettée. Reprenant sa succession en 2007, il avait continué dans la même optique. Il termina son discours en remerciant les employés communautaires « qui s'occupent des enfants à la cantine et en garderie », le personnel communal « toujours à l'écoute de la population », les Présidents d'Associations « qui ont animé le village pendant tout ce temps » et surtout en remerciant les habitants venus nombreux échanger les vœux. Laissant la parole aux institutionnels, ces derniers rappelèrent, de Robert Olive, président de la Communauté de Communes Roussillon Conflent, en passant par Marcel Mateu, représentant le Conseil Général sans oublier Agnès Caragol Frogger représentant le Sénateur et Président de Région, Christian Bourquin. Tous rappelèrent leur attachement à ce village. Reprenant la parole, il invita la population à venir partager ce moment d'échange autour d'un apéritif dînatoire.

Les réalisations: de l'église au Bistrot de Pays

Rappelant aux nombreux ballestrucs, les réalisation effectuées depuis cette date : le toit, le carrelage, le mur, l'électricité de l'église. Le toit de l'école, l'éclairage extérieur du château et de l'église, Mise en esthétique et changement du réseau d'eau potable, route de Caladroy, Assainissement, route de Caramany. Mise en esthétique et changement du réseau d'eau potable et pavage de la rue du Porche, place de l'église, rue du château. Mur de soutènement du chemin de la foun d'amount, création d'une aire camping-car... sans compter les travaux commencés qui seront terminés au cours du 1er semestre 2014. Remplacement du réseau d'eau potable, pavage et mise en esthétique de la rue longue. mise en conformité électrique de l'appartement de la poste. Construction d'un bistrot de pays, dont l'ouverture est prévue début juin. « Tout ces travaux ont étaient- effectués sans toucher au budget communal, grâce aux subventions. J'en profite pour remercier le conseil Général, le conseil Régional, la préfecture, l'État, le Sénateur pour toutes ces aides. Je remercie la communauté de communes Rousssillon Conflent pour la création de la cantine du périscolaire et bientôt d'une mini médiathèque ».

villages du roussillon, bélesta, Roger Morin, voeux 2014Le public à l'écoute du maire, Roger Morin.villages du roussillon, bélesta, Roger Morin, voeux 2014

27/10/2013

Aujourd'hui, on est passé à l'heure d'hiver.

millas, changement d'heure, heure d'hiverC'était cette nuit que l'on est passé à l'heure d'hiver. A 3 h, il était 2 h. Pensez donc à changer votre montre, votre réveil, votre four, l'horloge du salon, celle de la voiture, le radio-réveil de votre ado (très important ça), voire votre montre à gousset si vous vivez au 19e siècle.

Cela dit vous n'étiez pas obligés de vous levez en plein milieu de la nuit pour réaliser l'opération car alors le bénéfice d'une heure gagnée aurait été largement gâché par cette opération. Vous pouvez donc décider de changer l'heure (la reculer d'une heure, on répète !), en vous levant à 8 h (il sera alors 7 h) ou à midi (il sera alors 11 h).

Reculer d'une heure permet éventuellement de dormir une heure de plus, mais vous avez parfaitement le droit d'occuper cette heure supplémentaire comme vous le souhaitez (en sortant plus tard, en faisant un câlin à qui vous voulez ou en terminant ce fichu roman que vous ne trouvez jamais la force de lire).

En tout cas, forcez-vous à reculer votre montre avant lundi matin parce qu'arriver avec 1 h de retard au boulot ou à un rendez-vous ça la fout mal. Et l'excuse du changement d'heure ni fera rien. A moins que cela vous fasse arriver en avance. Holala, c'est compliqué !

D'ici là bonne fin de journée.

26/04/2013

Bélesta : Quelle fête pour le musée !

A l'occasion des trente ans d' une formidable découverte archéologique sur la commune et des vingt ans de la création du château-musée, le village a connu l' effervescence des grands jours.

villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaineLe musée est le fruit d'une extraordinaire découverte. En effet, en mars 1983, les habitants, recherchant de l'eau pour leurs troupeaux, découvraient dans une grotte, une sépulture collective datée de - 4 500 avant J.-C. Fouillée par Françoise Claustre (directeur de recherche au CNRS), le site a livré aussi les restes de l'habitat des divers occupants de la grotte durant plus de 6 000 ans. C'est ainsi que huit mètres de sédiments ont conservé des témoignages de leurs activités (reliefs de repas, foyers, tissage, élevage, etc.).

Un plongeon dans la préhistoire

Aussi à l'occasion des trente ans de cette découverte, le week-end dernier, et des vingt ans du château musée, le village s'est trouvé en pleine effervescence. Un peu partout, des passionnés, des sympathisants ou simple archéologues en herbe. L'objectif était clair, il s'agissait de se plonger dans l'esprit et le monde de l'époque. Au programme donc, des jeux découvertes et un déjeuner "protohistorique". Aux manettes, le président J.-C. Marquet et le directeur du musée, Tarek Kuteni, mais aussi et surtout les passionnés de toujours : les bénévoles et professionnels qui font prospérer le site. Pour débuter cette journée de fête et plonger encore une fois dans le quotidien d'un homme de la protohistoire, un déjeuner de l'époque était proposé le samedi à midi. Cuisine à la mode préhistorique et dégustation façon Cro-Magnon. Fourchettes et couteaux étaient à proscrire. Au menu, cailles cuites dans un trou en terre, des légumes chauffent dans une marmite en terre cuite accompagnés d'hydromel et de bière, à quelques mètres une femme explique les outils et la manière de vivre à cette époque. Plus loin, un petit groupe se dirige vers la grotte pour écouter le guide leur expliquer la découverte et ses conséquences : "Bienvenue à Bélesta. Ici le temps s'est arrêté. Nous sommes dans la grotte préhistorique de la commune, non loin du château musée, dans les magnifiques paysages entre Agly et Têt". La célébration de cet anniversaire s'est poursuivie, l'après-midi, autour du musée et dans tout le village avec des ateliers préhistoriques, pour vivre le quotidien de cette époque : taille de silex au travers du temps ; allumage du feu, sans allumettes ni briquet ; céramique : fabrication ; chasse au trésor : initiation à la chasse préhistorique ; parure préhistorique : réalisation de bijoux, de vêtements.

Une saga de plus de vingt ans.

La fabuleuse histoire de la saga du musée a débuté en 1993. Créé, à la suite de la découverte de la grotte, dans l'objectif de promouvoir et de sensibiliser tous les publics à l'histoire du site et à la préhistoire en général, mettant en scène de manière ludique et esthétique les découvertes archéologiques, installées dans l'ancien château médiéval du village qui a fait portes ouvertes et gratuites ce week-end pour découvrir sa nouvelle exposition de Jean Guilaine (ci-dessous à droite), archéologue de la protohistoire "Des pays de l'Aude à la Méditerranée". Il y avait du monde, beaucoup de monde, le lendemain, à l'occasion de la conférence "Archéologie de la Méditerranée néolithique" par l'archéologue reconnu internationalement, Jean Guilaine, pour ses travaux et ses publications, l'homme qui a donné ses lettres de noblesse à la période néolithique, cette mutation capitale dans l'histoire humaine.
villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaine