15/08/2012

Calce : Cinq hectares détruits par le feu entre Calce et Baixas

 Un bombardier d'eau et deux Trackers mobilisés.

Un bombardier d'eau et deux Trackers mobilisés.  © Photo F. V.

Un incendie s'est déclaré hier en fin de matinée au lieu-dit Crest-Petit, à la limite des communes de Calce et de Baixas.

Dès l'alerte donnée vers 11 h, et au vu du vent qui menaçait de s'intensifier, une cinquantaine de pompiers, soit 3 groupes d'intervention feux de forêts, ont été immédiatement engagés sur les lieux. Le tout rapidement renforcé par l'hélicoptère bombardier d'eau et deux Trackers, qui ont effectué plusieurs largages.

Une attaque massive afin de stopper d'emblée la progression du feu. A 15 h, l'incendie était ainsi fixé. L'opération d'extinction se prolongeait et une surveillance était maintenue pour parer toute reprise. Le sinistre, dont l'origine demeure inconnue, a détruit au total 5 hectares de végétation. Laure Moysset

06/10/2011

Calce : La coume de la Gineste ravagée par un incendie

Attisé par une tramontane à 50 km/h, l’incendie qui s’est déclaré, hier vers 18 h, au nord du mas de Las Fontes, sur la commune de Calce, a démarré de manière virulente, justifiant l’envoi immédiat d’une soixantaine de pompiers appuyés par deux canadairs et deux Trackers de la base de Marignane (Bouches-du-Rhône) ainsi que par l’hélicoptère de la Sécurité civile, le Dragon 66. Une heure plus tard, 5 groupes d’intervention feux de forêts (GIFF) arrivaient en renfort. Au total, quelque 120 hommes du SDIS 66 étaient mobilisés.
Objectif premier pour le commandant Bureau, chef opérationnel : protéger le mas de Las Fontes où réside un gardien, et sa chapelle des XIe et XIIIe siècles, classée monument historique. Mais aussi éviter la propagation du sinistre poussé par le vent dans cette zone aride au relief tortueux.
D’emblée, les pompiers allumèrent des feux tactiques à l’avant de l’incendie, puis sur son flanc droit, afin que celui-ci ne trouve plus de combustible. A 20 h, l’objectif numéro 1 - sécuriser le mas - était atteint et le feu fixé mais pas circonscrit. La nuit tombant, les moyens aériens ne pouvaient plus intervenir et seuls restaient au sol, une centaine d’hommes pour lesquels commençaient une longue nuit de lutte.

Ecobuage non maîtrisé

Du poste de commandement installé au pied du mas de Las Fontes, Paul Schramm, le maire, et Jean-Claude Balmingère, son adjoint, regardaient, incrédules, les flammes ravageant la coume de la Gineste : « Il faudra des années pour que cet écrin retrouve son aspect... », se désolaient-ils.
Vers 21 h hier, l’incendie avait ravagé une cinquantaine d’hectares de garrigue et de chênes verts et détruit une vingtaine de ruches. Les vignes environnantes ont servi de coupe-feu, seuls quelques pieds ont brûlé. Au domaine Gauby tout proche, on a eu peur.
La gendarmerie de Rivesaltes a ouvert une enquête pour déterminer les causes de cet incendie. La piste d’un écobuage mal maîtrisé était privilégiée dès hier soir.