10/12/2013

Bélesta - Chypre : 52 minutes passionnantes

villages du roussillon,bélesta,jean guilaine,marc azema,shillourokambosLe professeur Jean Guilaine a présenté ses travaux.

Récemment, à l'hôtel Riberach, Jean Guilaine présentait le documentaire "Shillourokambos, les origines de Chypre", réalisé par Marc Azema. l'incroyable histoire des fouilles menées pendant plus de treize ans (de 1991 à 2004) par le professeur Jean Guilaine et son équipe dans le plus ancien village néolithique de Chypre. Constructions circulaires, sépulture collective et vestiges tels que vaisselle de pierre, outils en silex, parures en picrolithe et sculpture à tête de félin et de souris... ont été ainsi portés au grand jour.

Jean Guilaine est un habitué de Bélesta. Ce professeur au Collège de France, considéré comme le "prêtre du néolithique" a l'art et la manière de décrire le monde de l'archéologie, de l'histoire, de la préhistoire, même de la protohistoire. Le film mêle prises de vue sur le terrain, reconstitutions en 3 D, photographies et dessins pour 52 minutes de découvertes passionnantes partagées.

"C'est une vision des phénomènes de néolithisation à l'échelle de la Méditerranée orientale radicalement neuve que ces fouilles on apportée, explique Jean Guilaine, Les fouilles archéologiques de Shillourokambos sont capitales pour la connaissance des origines de Chypre, berceau d'Aphrodite". une expérience riche en découvertes parmi lesquelles la plus ancienne sépulture de chat domestique, bien avant celles de l'Egypte antique.

Suite à cette projection un débat animé par Jean Guilaine et Marc Azema a permis de clôturer cette belle projection et d'enchanter le nombreux public, de l'aficionado ou simple spectateur.

31/10/2013

Bélesta : A la découverte de la Méditerranée orientale

Dimanche, Jean Guilaine racontera sa fabuleuse épopée dans le plus ancien village néolithique de Chypre.

villages du roussillon,bélesta,jean guilaine,marc azema,la coopérative,le figuier,shillourokambos,chypre,protohistoireJean Guilaine fera vivre ses découvertes sur les origines de Chypre, au travers de fouilles avec son équipe.

Dimanche 3 novembre, partez à la découverte des origines de Chypre avec Jean Guilaine. Pour illustrer l’exposition « Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine (du Néolithique à l’Âge du Bronze) », le Château-Musée de Bélesta organise une projection exceptionnelle du film « Shillourokambos, les origines de Chypre » le 3 novembre 2013 à 10H30 à l’hôtel Riberach (entrée libre et gratuite).

52 minutes passionnantes

C’est l’incroyable histoire des fouilles menées pendant plus de 13 ans par le professeur Jean Guilaine et son équipe dans le plus ancien village néolithique de Chypre (fondé vers 8500-8400 avant notre ère) que nous raconte le film « Shillourokambos, les origines de Chypre » réalisé par  Marc Azéma. Constructions circulaires, sépulture collective et vestiges tels que vaisselle  de pierre, outils en silex, parures en picrolithe et sculptures à tête de félin et de souris... ont été ainsi portés au grand jour. Le film mêle prises de vues sur le terrain, reconstitutions en 3D, photographies et dessins ... pour 52 mn de découvertes passionnantes partagées. " C’est une vision des phénomènes de néolithisation à l’échelle de la Méditerranée orientale radicalement neuve que ces fouilles ont apportée " explique Jean Guilaine. Un débat suivra en présence du réalisateur Marc Azéma et de Jean Guilaine, pour laisser place à un moment convivial de dédicace du DVD (Production CNRS / Passé Simple) et du catalogue de l’expo. 

A midi, seront proposés aux amateurs de bonne chère un déjeuner gastronomique sur le thème oriental  par le chef du restaurant La Coopérative Laurent Lemal  (35€, sur réservation au 04 68 50 30 10) ainsi qu’un repas traditionnel au restaurant chez Pierre, le Figuier  (25 €, sur réservation au 04 68 84 52 70). 

L’après-midi, dès 14 h 30,  des visites commentées du Château-Musée de Bélesta prendront place (tarif réduit unique de 3 €). 

Une belle journée de découvertes pour tous et pour tous les sens, à partager en famille et entre amis !

Renseignements : 04 68 84 55 55.

16/07/2013

Bélesta : S'amuser cet été au château-musée

De multiples activités sont proposées tout l'été aux enfants. Des moments ludiques mais éducatifs, car ici on apprend en s' amusant

villages du roussillon, bélesta, château musée, jean guilaine, animationsL' atelier de "dessin de plantes préhistoriques" est une activité proposée parmi tant d'autres.

Vivre le Néolithique autrement, S'amuser cet été. C'est ce que le Château musée de Bélesta s'attache à faire de nombreuses façons pour mieux aller à l'encontre des enfants d'aujourd'hui. Multipliant ainsi les activités et animations néolithique destinées au jeune public. Parmi celles-ci :

Les ateliers pour enfants pendant les vacances

Les mercredis à partir de 14h30 jusqu’à 18h : des ateliers préhistoriques à destination des enfants de 4 à 12 ans, les parents peuvent y participer ou visiter le musée pendant ce temps. Tarif : 2.50€ € par enfant.

Les enfants apprennent à fabriquent des parures ou outils trouvés dans la grotte préhistorique, imitant ainsi les gestes des hommes du Néolithique. Ils repartent avec une copie réalisée par leurs soins.

1- L’atelier dessin de plantes utilisées au Néolithique :

L’animateur présente et commente les plantes consommées par les hommes de la grotte de Bélesta, et qui font aujourd’hui encore, partie du paysage. Pour les touts petits, ils pourront colorier une feuille pré-dessinée, d’après la plante choisie par l’enfant au musée.

Les grands dessineront directement d’après les plantes naturelles.

2- Modelage de poterie (45 minutes) :

Chaque enfant modèle et décore son bol néolithique, qu’il emporte à la fin de l’atelier.

3- Écriture  (1h) : les enfants écrivent leurs nom et prénom sur une tablette d’argile, avec les signes cunéiformes de l’un des plus anciens alphabets au monde.

4- Gravures sur schiste de scène préhistorique  (45 minutes) :

Sur une plaquette en schiste, chaque enfant reproduira une gravure préhistorique d’après un modèle du musée ou une scène qu’il imagine.

5- Fabrication des parures préhistoriques (45 minutes):

A partir de plaquettes de schiste prédécoupées, l’enfant va façonner une pendeloque par polissage. Ensuite, il la perforera à l’aide d’un arc et d’une flèche (utilisés différemment de la chasse). Ce trou lui permettra d’y passer une ficelle pour s’en parer.

L’anniversaire au musée pendant les vacances

Des anniversaires sous forme de Chasse au Trésor sont également proposés sur réservation  (2 h) (Tarif : 5 € par enfant à partir de 8 Enfants).

Une série d’épreuves/questions donnent accès à un parchemin écrit en cunéiforme. Les enfants qui arrivent à le déchiffrer (on leur en donne les clés) vont trouver le lieu d’un trésor (dans le musée ou le terrain d’animation) qu’ils pourront se partager. Le musée offre en plus un cadeau pour l’enfant qui organise son anniversaire.

Le musée met à disposition une salle avec des tables pour un goûter apporté par les parents pour fêter l’anniversaire.

Les visites de la grotte préhistorique

Tous les jeudis, le musée propose une visite guidée pour découvrir la grotte préhistorique (40 minutes de marche aller-retour) et la visite guidée du musée avec l’exposition temporaire «  Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine ».

Départ du musée à partir de 15 h (visite gratuite comprise dans le billet d’entrée au musée : 4.50 € et 3.50 € tarif réduit). Gratuit pour les enfants -12 ans.

Quand apprendre fait plaisir, car il faut reconnaître que sur le plan éducatif, Bélesta possède une place reconnue dans le paysage des activités pédagogique scolaires départementales et si vous laissez traîner vos oreilles lors de ces ateliers, vous entendrez quelques réflexions d'enfants qui vous le confirmeront : “C’est bien parce qu’on a l’impression d’être des hommes préhistoriques”. “Moi, je veux toujours avoir ce qu’il y a dans les vitrines, mais on peut pas l’acheter, alors ici je le fabrique et c’est encore mieux !” « Ici on apprend plein de choses qu’on a déjà vu à l ‘école, mais que l’on avait oublié. Mais cette fois-ci c’est sûr qu’on s’en souviendra… ». “Je croyais que les hommes préhistoriques étaient bêtes, mais là on voit que c’était pas vrai. Ils étaient comme nous, et même plus intelligents car ils n’avaient pas tout ce que l’on a (l’électricité, l’eau au robinet, etc.)

Contact : Château-Musée de Bélesta - 04 68 84 55 55 ; musee.belesta@gmail.com ; Site web : Belesta.fr

18/05/2013

Bélesta : La Protohistoire livre ses secrets au musée

villages du roussillon,bélesta,chateau musée,protohistoire,jean guilaine,jc marquet,robert morin,hermeline malherbe,marcel mateu,robert oliveLors de l'inauguration en présence des personnalités. PHOTO/© D.R

Le Château-musée bouscule les idées reçues sur les connaissances et l'appréciation de cette fascinante période qu'est la Protohistoire en parcourant une exposition ludique et décalée : "Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine". Une manifestation qui est une présentation des sciences de l'Archéologie et de la Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas d'un archéologue de renom international. A travers les nombreux sites fouillés par Jean Guilaine, archéologue audois de renom international, c'est un voyage de Chypre au sud de la France, en passant par l'Italie qui emmène sur les traces des premiers paysans de la Méditerranée. Des poteries, des bijoux, des armes et des outils évoquent la vie de ces hommes. Intéressant, beau, émouvant, à voir absolument!

Dernièrement J.-C. Marquet, président de l'Association pour la sauvegarde, a donc inauguré cette exposition du Néolithique à l'Age du bronze, en compagnie de Jean Guilaine, Hermeline Malherbe présidente du conseil général, Robert Morin maire, Marcel Mateu conseiller général président délégué à la catalanité et au patrimoine, conseiller régional chargé des cultures catalane et occitane, et Robert Olive président de la communauté de communes Roussillon Conflent.

A voir jusqu'en novembre au Château-musée : ouvert du 15 juin au 15 septembre, tous les jours de 14 h à 19 h ; du 16 septembre au 14 juin tous les jours de 14 h à 17 h 30 (fermé les mardis et samedis). Rens. au 04 68 84 55 55.

26/04/2013

Bélesta : Quelle fête pour le musée !

A l'occasion des trente ans d' une formidable découverte archéologique sur la commune et des vingt ans de la création du château-musée, le village a connu l' effervescence des grands jours.

villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaineLe musée est le fruit d'une extraordinaire découverte. En effet, en mars 1983, les habitants, recherchant de l'eau pour leurs troupeaux, découvraient dans une grotte, une sépulture collective datée de - 4 500 avant J.-C. Fouillée par Françoise Claustre (directeur de recherche au CNRS), le site a livré aussi les restes de l'habitat des divers occupants de la grotte durant plus de 6 000 ans. C'est ainsi que huit mètres de sédiments ont conservé des témoignages de leurs activités (reliefs de repas, foyers, tissage, élevage, etc.).

Un plongeon dans la préhistoire

Aussi à l'occasion des trente ans de cette découverte, le week-end dernier, et des vingt ans du château musée, le village s'est trouvé en pleine effervescence. Un peu partout, des passionnés, des sympathisants ou simple archéologues en herbe. L'objectif était clair, il s'agissait de se plonger dans l'esprit et le monde de l'époque. Au programme donc, des jeux découvertes et un déjeuner "protohistorique". Aux manettes, le président J.-C. Marquet et le directeur du musée, Tarek Kuteni, mais aussi et surtout les passionnés de toujours : les bénévoles et professionnels qui font prospérer le site. Pour débuter cette journée de fête et plonger encore une fois dans le quotidien d'un homme de la protohistoire, un déjeuner de l'époque était proposé le samedi à midi. Cuisine à la mode préhistorique et dégustation façon Cro-Magnon. Fourchettes et couteaux étaient à proscrire. Au menu, cailles cuites dans un trou en terre, des légumes chauffent dans une marmite en terre cuite accompagnés d'hydromel et de bière, à quelques mètres une femme explique les outils et la manière de vivre à cette époque. Plus loin, un petit groupe se dirige vers la grotte pour écouter le guide leur expliquer la découverte et ses conséquences : "Bienvenue à Bélesta. Ici le temps s'est arrêté. Nous sommes dans la grotte préhistorique de la commune, non loin du château musée, dans les magnifiques paysages entre Agly et Têt". La célébration de cet anniversaire s'est poursuivie, l'après-midi, autour du musée et dans tout le village avec des ateliers préhistoriques, pour vivre le quotidien de cette époque : taille de silex au travers du temps ; allumage du feu, sans allumettes ni briquet ; céramique : fabrication ; chasse au trésor : initiation à la chasse préhistorique ; parure préhistorique : réalisation de bijoux, de vêtements.

Une saga de plus de vingt ans.

La fabuleuse histoire de la saga du musée a débuté en 1993. Créé, à la suite de la découverte de la grotte, dans l'objectif de promouvoir et de sensibiliser tous les publics à l'histoire du site et à la préhistoire en général, mettant en scène de manière ludique et esthétique les découvertes archéologiques, installées dans l'ancien château médiéval du village qui a fait portes ouvertes et gratuites ce week-end pour découvrir sa nouvelle exposition de Jean Guilaine (ci-dessous à droite), archéologue de la protohistoire "Des pays de l'Aude à la Méditerranée". Il y avait du monde, beaucoup de monde, le lendemain, à l'occasion de la conférence "Archéologie de la Méditerranée néolithique" par l'archéologue reconnu internationalement, Jean Guilaine, pour ses travaux et ses publications, l'homme qui a donné ses lettres de noblesse à la période néolithique, cette mutation capitale dans l'histoire humaine.
villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaine