15/06/2012

Rodes : Un méchoui pour 150 personnes avant l'Aplec

villages du roussillon, rodes, méchoui, aplecLa Pentecôte a été célébrée autour d'un grand méchoui.

La fête de la moisson et du premier fruit, mais aussi en mémoire du jour où sur le Mont Sinaï, Dieu remit à Moïse les tables de la Loi, a été précélébrée dans les jardins du Mas de Madame à Rodès, par un gigantesque et délicieux méchoui, organisé par le comité des fêtes de notre commune. Heureuse initiative qui a rassemblé 150 personnes et qui se sont retrouvées dès le lendemain, dans la dévotion, en aplec à l'ermitage de Domanova.

16/05/2011

Rodes : dernières nouvelles...

Le méchoui du comité des Fêtes

Vif succès malgré un temps très incertain ce lundi de Pâques, les organisateurs se repliant dans les locaux du Mas Cornet. Ce sont 270 convives, Rodésiens, voisins des localités descendant de l'Aplec de Domanova qui ont festoyé en dégustant 6 broutards farcis de semoule et épicés à souhait qui grillaient sous l'oeil attentif de Maître Gonzalez. Un grand bravo à Pilou, Fabrice, Nicolas, Jeannot, Gégé et Maurice, cheville ouvrière du comité qui ont régalé tout ce monde menant d'une main de maître, cuisson et découpe. Bravo Messieurs et à la prochaine !

La Sardinade de l'association Gym-Yoga.

En mai, fait ce qu'il te plaît ! En ce 8 mai, nos amis de la gym-yoga avaient choisi d'investir les jardins de la Porta Bonica pour la traditionnelle « Garden Sardinade ». Jocelyn, Armand, Pascal, aux grilles, Anne-Marie, Consuela au service, ce sont 120 convives qui ont dégusté cette tornade de « Sardes ".

Carnet Bleu.

Il a choisi d'arriver en mai avec un peu d'avance, le 5 mai, tout va bien, Loan Carbonne-Deichfischer et maman Carine seront bientôt à la maison pour la plus grande joie de mamie Martine et papy Claude. Félicitations aux grands-parents.

Commémoration du 66e anniversaire du 8 mai 1945.

Peu de participants, la faute aux vacances scolaires, au pied du monuments aux Morts. Le jeune Pierre Gaspard lisait le discours sur la Flamme de la Liberté, puis l'adjoint Pierre Baudet donnait lecture du message du ministre Longuet rappelant les moments douloureux de l'occupation.

A la suite de ce discours, Pierre Batlle, 86 ans, dernier acteur de cette épopée, déposait devant la flamme de la liberté, la gerbe en la mémoire de tous les acteurs décédés au combat, dans des camps ou simplement disparus, atteints par la limite d'âge. Après la sonnerie aux morts et une vibrante Marseillaise, Mme le Maire conviait les participants à un vin d'honneur à la Maison de l'Art.

Les travaux d'Eau et d'Assainissement.

Cette 2e tranche de travaux représentant plus de 230 000 touche à sa fin. Il faut remercier la compétence de l'entreprise Fabres sur ce chantier difficile vu la configuration de nos rues, et remercier aussi les riverains d'avoir pris patience durant ces semaines de travaux, qui vont améliorer une partie du réseau souvent objet d'avaries vue la vétusté des canalisations.

Restauration à l'église.

Voilà bien des années que l'autel de la Vierge des Douleurs était très mal en point. Très longtemps entretenu par Mme veuve Bonafos, puis à sa mort en 1963 par Jeannette Baudet.

Vermoulu, menaçant, il a été démonté et laissé dans l'oubli au sol durant plus d'une décennie. Des bénévoles ont entrepris de le restaurer avec l'accord de Mme le maire, le maître menuisier Claude Carbonne, à la retraite, avec l'aide des employés municipaux, de Jean-Marie Laigle, et même d'un renommé peintre de Taillet, ont fait de leur mieux pour sauver cette pièce de notre patrimoine paroissial.