16/11/2011

Bélesta : Madeleine Parade, un peintre naïf

villages du roussillon, bélesta, madeleine paradeLors de l'inauguration au Château-Musée.

Pour la deuxième fois cette année, le Château-Musée a inauguré dernièrement une exposition temporaire où malgré le temps tristounet, plusieurs fidèles aux manifestations de Bélesta, se sont pressés. Les représentants de la région et du département ont été excusés par les voix de Roger Morin (maire de Bélesta) et Jean-Claude Marquet (président de l'association du Musée).

Ambiance enfantine et colorée

C'est Tarek Kuteni, directeur du musée, qui a précisé que cette fois-ci, l'archéologie a fait place à l'art, et plus précisément à la peinture naïve en mettant à l'honneur une habitante de Bélesta. En effet, Madeleine Parade née Seigneurie, a été la compagne d'un enfant du pays : le célèbre peintre cubiste Francis Pasquier. Le Château-Musée d'ailleurs avait exposé en 2009 une sélection de ses oeuvres, mettant souvent en scène des paysages de Bélesta. Cet hiver, c'est une cinquantaine de toiles réalisées par Madeleine Parade qui plongent le visiteur dans une délicieuse ambiance enfantine et colorée. Cette peinture se rattache complètement au courant des "naïfs". Les habitants de Bélesta pourront reconnaître des paysages de leur village, enjolivés par le regard de l'artiste.

Toutes ces oeuvres présentées proviennent des collections privées de la famille. Pour chasser la grisaille de cet automne pluvieux et retrouver les émotions des joies simples de l'univers coloré de l'enfance, c'est au Château-Musée de Bélesta qu'il vous faut dont venir pour une visite charmante et émouvante. A déguster jusqu'à fin mars 2012…