17/02/2014

Calce : L’or noir a connu un grand succès

Que de monde hier, au château de Las Fonts pour le 4e marché aux truffes. Malgré leur coût élevé, les truffes ont trouvé vite preneur à cause de leur rareté cette année.

villages du roussillon,calce,marché aux truffes► Il y avait aussi de nombreux curieux venus pour suivre le déroulement du marché et s’immerger dans l’univers de la trufficulture.

Dix-sept paniers étaient sur les bancs pour 8,628 kg du tuber mélanosporum, ce précieux champignon, le prix étant de 1000 €le kg. Les conditions climatiques, cette année, n’ont pas favorisé la pousse de la mélanosporum. Le contrôle de ces tubercules avait été effectué avant l’ouverture du marché. Malgré son coût élevé en raison de sa rareté et de l’excellence, la truffe trouva preneur, et ceux qui repartirent avec cet « or noir», prirent des recettes et des astuces culinaires précieuses…: « N’oubliez pas de poser votre truffe sur vos oeufs, la coquille en absorbera le parfum, et vos œufs en restitueront la saveur…». Les gourmets en ont eu pour leur curiosité. Les mots ne sauraient faire part des saveurs, et douces odeurs raffinées, qui s’échappaient des sacs en jute renfermant les truffes. Avant le lancement officiel du marché, les discussions allèrent bon train, chacun évoquant son expérience sur les plats autour de la truffe qui firent vite des envieux qui s’empressèrent d’acquérir cette bouchée délicieuse. Les amateurs toujours plus nombreux ont pu découvrir que, si la truffe est facile à cuisiner, il convient de savoir la mettre en valeur. Ils viennent acheter les meilleurs produits, à l’instar de Patrick et Françoise de Prades : « On trouve les meilleures truffes en janvier, février et début mars. Les recettes peuvent être multiples, avec du foie gras, mais également avec des Saint-Jacques. Il faut faire preuve d’imagination, avec la truffe ». C’était le moment de casser les tirelires, de vider les bas de laine : la truffe est un produit formidable, ce n’est pas difficile de le mettre en valeur.villages du roussillon,calce,marché aux truffes

18/02/2013

Calce : Le marché aux truffes victime de son succès

villagesduroussillon,calce,marché aux truffesPortefeuilles en main, agglutinés contre les stands, ils attendent l'heure fatidique. À 11 h, 2,370 kilos de truffes ont été mis en vente. Et les amateurs de la région même de Catalogne sud ont bien l'intention d'avoir leur part du gâteau. PHOTO/Photos G. M.

Une légère odeur de fromage flotte dans l'air. Mêlée à un doux parfum de champignon. Sur les étals, la face intérieure des truffes coupées ressemble à de l'or. Soudain, Paul Schramm, maire et Elie Puigmal, conseiller général, sonnent le coup d'envoi tant attendu.

C'est parti pour la course aux truffes : il est 11 h

Comme des abeilles autour d'une ruche, les acheteurs s'agitent autour des balances électroniques et des quelques paniers contenant de petites formes noires. Les ventes s'enchaînent. Les échanges de billets contre des sachets en papier vont très vite. Comme dans un tour de magie. C'est presque la guerre entre les acheteurs. La guerre pour savoir qui est arrivé le premier. "Ça fait un moment que je suis là", se plaint une femme, en élevant la voix. En à peine dix minutes, une grande partie des truffes est vendue. "On aurait dû les mettre beaucoup plus chères", plaisante un trufficulteur. "Vous allez en ravoir ?", demande un acheteur. "Peut-être". Béatrice et Fabienne repartent ravies d'avoir décroché le gros lot. "Ce n'est pas excessif. On en a pour 9,60 les trois petites truffes". Sur le stand d'à côté, la vendeuse pose ses ultimes munitions : 21 grammes de truffes. 22 € selon la balance. "Il n'y en a plus ?", s'inquiète un acheteur. "Non, ça y est. C'est terminé", lâche le trufficulteur, comme un couperet.

11 h 13 : les dernières truffes sont parties

Les trois kilos apportés par les producteurs ont été vendus en moins d'un quart d'heure. Peut-être en raison de la saison "exécrable", selon André Porteils, président du syndicat des trufficulteurs catalans. Toujours est-il, que dimanche, dans la foule, il était bien difficile de capter le subtil fumet des produits. La faible récolte avait du mal à mettre les sens en émoi, ensevelie sous les linges, attendant que le lancement officiel pour subir les assauts des marchands, des badauds et des appareils photos. De toute façon, la truffe reste un élément de notre culture et de notre patrimoine. Faute de truffes, les chaland se sont rabattus, avec délice, les papilles en alerte, sur le marché aux produits du terroir et saveurs du Pays catalan : huile d'olive, fromages, charcuterie, foie gras, miel, jus de fruits, boulangerie, vins, etc. Un marché gourmand aux saveurs d'ici dont on se souvient. Tout est réuni dans le cadre du magnifique Château de Las Fonts, ce qui contribue à la notoriété de ce marché de terroir. Un savoir-faire et une réputation qui va crescendo d'année en année.villagesduroussillon,calce,marché aux truffesvillagesduroussillon,calce,marché aux truffesvillagesduroussillon,calce,marché aux truffes

Il est 11 h: Paul Schramm, maire et Elie Puigmal, conseiller général, sonnet le coup d'envoi. A 11 h 13 les  2,370 kilos de truffes ont été vendus

30/01/2013

Eole au cœur des vœux

Le parc Eolien devrait être lancé au printemps selon le maire Paul Schramn.Les travaux au village ont également été évoqués.

villages du roussillon,calce,paul schramm,voeux,marché aux truffes,les caves se rebiffentLes Calcetais lors de la cérémonie des vœux du maire, Paul Schramm. PHOTO/© D.R

"Les vœux 2 013 revêtent un caractère particulier, nous sommes sur la fin de notre mandat, il reste 14 mois. Les prochaines élections municipales auront lieu en mars 2014 et l'on peut déjà faire un bilan". C'est par cette phrase que Paul Schramm, commença son discours.

Les travaux lancés

Ceux réalisés depuis 2008 : chemins ruraux et rues du village ; le jardin d'enfants de l'aire de loisirs du city stade ; parking "Regnault" ; la première tranche du château de Las Fonts. Ceux réalisés en 2012 : réhabilitation du Château de las Fonts avec la mise en conformité du site, sécurité, hygiène (subvention de la préfecture à hauteur de 50 % de l'enveloppe de 150 000 €). Destiné aux manifestations festives, il est très souvent réservé par les Calcetais ; le chemin piétonnier de la rue du Faratjal à la mairie ; L'impasse des fleurs, entre la maison Marquet et Nosjean. Ceux en cours : l'accès à la salle polyvalente et aux ateliers municipaux ; les gros travaux de décaissement et d'enfouissement des réseaux et de voirie, avant d'attaquer la construction des bâtiments ; le sentier piétonnier de la rue des acacias au city stade ; l'installation du nouveau poste électrique de 400KVA, afin de sécuriser le village en cas d'intempéries ; l'installation d'une télé alarme à la station de pompage permettant au personnel technique une surveillance de l'adduction d'eau de la commune.

Et ceux à venir

La construction de la salle polyvalente et des ateliers municipaux : "Nous avons reçu tous les accords pour le permis de construire...on peut imaginer que les travaux commenceront au printemps. Le conseil général nous accompagne par une subvention dans le cadre du programme d'aide à l'investissement territorial (A.I.T.) à hauteur de 28 200 € ainsi que le conseil régional qui nous a accordé une subvention de 150 000€ pour cette même opération" ; l'aménagement des rues, suite du programme : rue du Faratjal, des Acacias, de la Tramontane et parking au bout de la rue des Acacias ; la Maison "Juan", destinée à un logement social ; le forage pour trouver de l'eau potable. "Ces travaux sont de la compétence de l'Agglo. Un premier forage à 300 m a été réalisé, il est malheureusement pollué. PMCA avait proposé de faire des analyses pendant six mois pour suivre l'évolution. Cette phase se termine et avant de continuer sur autre chose, l'Agglo souhaite faire un nouveau forage sur un autre lieu pour plus de sûreté. L'étape suivante, si le deuxième forage de donne rien de potable, c'est la réalisation d'une conduite de taille suffisante entre Baixas et Calce sur la D18 et l'installation de pompes pour monter l'eau au château d'eau. Ce n'est pas le même prix, environ 2 millions d'euros. Une solution sera de toute façon trouvée".

Le plan local d'urbanisme

Lancé en 2005, plusieurs facteurs ont retardé sa mise en œuvre. "A l'heure actuelle, nous sommes fin prêts à vous présenter un projet en réunion publique" (date à venir). La ZDE, la zone de développement de l'éolien et l'Éco parc Catalan est un projet de 35 éoliennes sur les communes de Pézilla, Baixas, Villeneuve, Calce. Ce projet a été attaqué par cinq recours, quatre gracieux, un en contentieux. EDFEN, a décidé de commencer les travaux dès le printemps 2013 pour une mise en service de l'ensemble du Parc Eolien fin 2014. EDFEN investit 125 millions d'euros dont 20 de retombées sur l'emploi local ; "ll n'y a pas dans le département de projet économique de ce montant-là. Les retombées financières, sur les communes, le territoire concerné, l'Agglo, sont importantes et l'Eco Parc Catalan en bénéficiera". L'Eco Parc Catalan, c'est un projet pour la production d'énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque, biogaz, réseau de chaleur, méthanisation... L'idée novatrice est d'associer à ces productions, la viticulture. On fait le pari de maintenir l'agriculture au cœur de la production d'énergies renouvelables. On en fait même un atout, on invente un nouveau concept, un circuit pédagogique de développement durable, qui associe le monde industriel et le monde agricole et ça, je crois que personne ne l'a encore fait".

L'agenda 21

«...Signifie ce qu'il faut faire au XXIe siècle. C'est un programme d'actions concrètes définissant les objectifs et les moyens du développement durable sur 3 niveaux : environnement, économie et social". L'agenda 21 de l'Agglo s'appelle "l'archipel durable", Calce en fait partie. Concluant sur une note combative, "on ne peut pas se lamenter sur son sort et céder à la fatalité. Il faut se battre se défendre, se rebiffer et gagner. Personne n'y arrivera seul, il faut être solidaire. Soyons solidaires, en famille, entre amis, en entreprise, dans nos communes, à l'Agglo, dans le département, ensemble on devient plus fort.". Le maire Paul Schramm, invita les personnes présentes à se réunir autour du verre de l'amitié précédant quelques agapes, permettant aux habitants de se retrouver en ce début d'année en toute convivialité.villages du roussillon,calce,paul schramm,voeux,marché aux truffes,les caves se rebiffent

Manifestations incontournables

Le 3e marché aux truffes et de producteurs, le dimanche 17 février, de 10 h à 16 h, au Château de las Fonts, qui rencontre un franc succès. "Je vous incite vivement à venir y faire un tour, les producteurs sont tous de très grande qualité".
Les caves se rebiffent, 5e édition, le samedi 11 mai, à l'initiative des vignerons de Calce, avec sa nouvelle présidente, Eugénie Marguerite.