18/05/2013

Bélesta : La Protohistoire livre ses secrets au musée

villages du roussillon,bélesta,chateau musée,protohistoire,jean guilaine,jc marquet,robert morin,hermeline malherbe,marcel mateu,robert oliveLors de l'inauguration en présence des personnalités. PHOTO/© D.R

Le Château-musée bouscule les idées reçues sur les connaissances et l'appréciation de cette fascinante période qu'est la Protohistoire en parcourant une exposition ludique et décalée : "Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas de Jean Guilaine". Une manifestation qui est une présentation des sciences de l'Archéologie et de la Protohistoire de la Méditerranée, dans les pas d'un archéologue de renom international. A travers les nombreux sites fouillés par Jean Guilaine, archéologue audois de renom international, c'est un voyage de Chypre au sud de la France, en passant par l'Italie qui emmène sur les traces des premiers paysans de la Méditerranée. Des poteries, des bijoux, des armes et des outils évoquent la vie de ces hommes. Intéressant, beau, émouvant, à voir absolument!

Dernièrement J.-C. Marquet, président de l'Association pour la sauvegarde, a donc inauguré cette exposition du Néolithique à l'Age du bronze, en compagnie de Jean Guilaine, Hermeline Malherbe présidente du conseil général, Robert Morin maire, Marcel Mateu conseiller général président délégué à la catalanité et au patrimoine, conseiller régional chargé des cultures catalane et occitane, et Robert Olive président de la communauté de communes Roussillon Conflent.

A voir jusqu'en novembre au Château-musée : ouvert du 15 juin au 15 septembre, tous les jours de 14 h à 19 h ; du 16 septembre au 14 juin tous les jours de 14 h à 17 h 30 (fermé les mardis et samedis). Rens. au 04 68 84 55 55.

28/11/2012

Roussillon Conflent œuvre à la réduction des déchets

millas, roussillon conflent, sydetom, robert olive, fernand roig, damienne beffara, mme moralRobert Olive, Fernand Roig et Dominique Benoît ont signé la convention du Plan local de prévention des déchets. Puis c'était le temps des visites et des distributions de BD sur le tri dans les écoles. PHOTO/© D.R

A l'occasion de la semaine européenne de la réduction des déchets, la CdC (communauté de communes) Roussillon Conflent et le Sydetom 66 ont travaillé main dans la main. La journée du 21 novembre a été riche en actions. Elle a débuté à Ille-sur-Têt par la signature d'une convention portant sur le PLPD (Plan local de prévention des déchets) entre les deux présidents : Robert Olive et Fernand Roig, en présence de Dominique Benoît élu communautaire délégué à l'environnement. La CdC, déjà très bon élève en matière de gestion des déchets et de tri, est l'une des premières à signer cette convention. Elle confirme ainsi l'engagement fort qui est le sien dans cette compétence. "Ce programme recense une série d'actions visant à réduire la quantité et la nocivité des déchets produits de 7 % sur cinq ans soit une diminution de 29 kg/hab./an pour le territoire de Roussillon Conflent", ont indiqué les présidents. Suite à cette signature protocolaire, c'est dans la bonne humeur que les élus et agents en charge de l'environnement se sont rendus à l'école primaire de Millas, où les attendaient les enfants de CM2, Mme Bertrand leur enseignante, le maire Mme Beffara et son adjointe Mme Moral. Suite à un jeu de questions réponses, l'ensemble des protagonistes ont pu mesurer, auprès des futures générations que les consignes de tri, de compost, l'idée d'"éco-achat" étaient assimilées.

Auprès de la jeunesse

A l'issue de cette instructive et enrichissante rencontre, une BD pédagogique, éditée par le Sydetom 66, a été distribuée aux enfants. "Le voyage éco-sidéral de Syd et Tom" : une fillette calme et un garçon spontané, découvrant le monde de l'éco-prévention à bord du vaisseau "Eco-Speed". Robert Olive s'est félicité de "cette action qui touche les jeunes générations, et qui permettra à l'avenir une prise de conscience et une responsabilisation de l'ensemble des concitoyens sur ces sujets". Durant la semaine, les visites dans les autres communes du territoire se sont échelonnées avec la présence des différents élus communautaires, Saint-Féliu-d'Amont, Néfiach, Corbère, Corneilla, Bélesta, Bouleternère, Rodès, Marquixanes, et Ille.

10/07/2012

Casefabre : Toujours plus de tri en Roussillon Conflent

villages du roussillon, casefabre, robert olive, roussillon conflent, sydetom 66, ademeLe président Robert Olive, entouré de son équipe en charge de l'environnement et des élus de Casefabre.

Récemment, une visite sur le terrain a permis de visualiser l'implantation de ces nouvelles colonnes que Roussillon-Conflent souhaite multiplier pour permettre à l'ensemble de son territoire un égal accès aux services communautaires. L'une concerne le tri sélectif et l'autre le verre. Investi aux côtés du Sydetom 66 et de l'ADEME dans le plan départemental de prévention des déchets, le groupement s'engage toujours plus, par ses actions en faveur de l'environnement, dans le développement durable. La Communauté de communes a conscience qu'il est important d'encourager le geste du tri et de lutter contre les dépôts sauvages afin de préserver les paysages uniques de son territoire. Soucieux de respecter l'environnement des habitants, le groupement souhaite un bon tri aux habitants de Casefabre.

04/07/2012

Bélesta : Des services pour sauver l'école communale

villages du roussillon, bélesta, robert olive, roussillon conflent, roger morinRobert Olive, entouré de l'architecte, du maître d'oeuvre, du directeur du Pôle technique et des élus municipaux.
 
La CdC (communauté de communes) Roussillon Conflent s'était engagée sur un projet de création d'un restaurant scolaire, d'un accueil de loisirs et d'une médiathèque au village, avec une construction neuve, de 106 m² attenante à l'école. "Le permis de construire a été déposé en octobre dernier et les travaux ont commencé en ce début d'année pour une livraison en janvier 2013, explique-t-on à la CdC. Le coût global du programme s'élève à 400 000 € subventionné à hauteur de 62 % par la région, le département, l'Etat et la CAF".

Maintenir l'école

Le maire et délégué communautaire, Roger Morin, précise : "Sans ces services communautaires, la mairie aurait certainement dû envisager la fermeture de l'école. Les trente enfants auraient été éparpillés entre Ille-sur-Têt ou Latour-de-France. Il aurait été inenvisageable de continuer ainsi. Avec la réalisation de ce projet ils enfants bénéficieront des activités périscolaires, le matin, le soir et durant la pause méridienne, sur place, au même titre que les autres centres communautaires sur le territoire de Roussillon Conflent." Aujourd'hui, le maire se réjouit de voir le projet sortir de terre.

Cette émotion est partagée par Robert Olive, président de la CdC : "Roussillon Conflent souhaite être à l'écoute des besoins de son territoire quelle que soit la taille de la commune. Ainsi, les enfants de Bélesta et de Caramany profiteront pleinement de la structure". En effet, pour un fonctionnement cohérent, une convention d'accès va être signée avec Caramany (commune hors territoire) pour permettre aux enfants qui fréquentent aussi l'école du village de découvrir et profiter de ces nouveaux services.

02/02/2012

Robert Olive : "Roussillon-Conflent est une grande maison ouverte"

Mercredi soir, à la Catalane à Ille-sur-Têt, c'est dans une salle comble que robert Olive, président de la Coimmunauté de communes roussillon-Conflent a formulé ses voeux.

millas, roussillon conflent, voeux, robert olive, Pas de places libres dans la salle de la Catalane pour la présentation des voeux de Robert Olive (*).

Faisant un bref rappel sur le bulletin d'infos distribué dans chaque foyer, sur les réalisations de l'année écoulée et les projets qui attendent la Communauté de communes, la volonté est toujours présente pour des services de proximité et de qualité sur le territoire de la communauté : le plan lecture (gratuité, plusieurs structures... tel la médiathèque d'Ille ou de Bélesta) ; l'action jeunesse toujours plus performante comme Corneilla la Rivière ; les zones d'activité, avec une étude pour l'avenir planifiant une bonne répartition géographique mais aussi OCMACS (Opération collective de modernisation du commerce, de l'artisanat et des services avec des financements pour les commerçants et artisans du territoire) ; la plateforme multimodale ; la nouvelle organisation des services ; projet de territoire : schéma de l'intercommunalité, conserver Marquixanes et accueillir Vinça, Baillestavy et Gloriane. Source de développement et d'avancée rapide.

millas, roussillon conflent, voeux, robert olive, "Roussillon Conflent est une grande maison ouverte à tous les habitants de notre territoire. De l'accueil d'un enfant en crèche, d'un repas pris à la cantine, de l'implantation d'une entreprise sur nos zones d'activités, en passant par la mise à disposition de composteurs, l'aide aux projets communaux d'intérêt communautaire,... Pour ne citer que quelques domaines d'intervention. Chaque jour l'ensemble de nos agents oeuvrent pour une meilleure qualité de vie afin de vous rendre service".

En cette période de crise devenue chronique, Robert Olive rappelle l'engagement de Roussillon-Conflent aux côtés des villes et villages de la Communauté.

2012, marquera la poursuite des actions de Roussillon-Conflent avec ses partenaires, tenant ses promesses, ses engagements, auprès des villes et villages, de ses habitants et des acteurs du territoire.

Remerciant tout particulièrement l'ensemble des agents communautaires et l'ensemble des élus communautaires travaillant pour le groupement, l'entourant et l'épaulant dans ses fonctions. Robert Olive, président de Roussillon-Conflent termina son discours avec un message d'espoir "Aujourd'hui, l'élu n'est plus seulement un idéologue qui défend une cause et des idées politiques, c'est aussi un chef d'entreprise qui doit avoir pour objectif le service public et la préservation de l'équité de ses administrés, avec la ferme volonté de transmettre à nos enfants un environnement équilibré".

L'assistance a été conviée ensuite à partager le verre de l'amitié autour d'un buffet de qualité, pour terminer cette soirée. Un des rares moments privilégiés qui rassemble élus communautaires et population dans une tradition bien établie.

Roussillon-conflent en bref

Aujourd'hui Roussillon-Conflent, c'est seize communes sur un bassin de vie de près de 20 000 habitants. Mais ce n'est pas que des chiffres, c'est une intercommunalité d'aubaine, c'est une aventure qui a du sens, un vrai contenu, pour un projet de territoire dont l'objectif est de réduire les inégalités territoriales et sociales, et promouvoir les valeurs telles que la solidarité, la cohésion sociale et la ruralité.

Donner le cadre et la qualité de vie : "Oui on peut vivre heureux et nous vivons heureux sur notre beau territoire rural" a précisé robert Olive.

(*) Robert Olive était entouré de Hermeline Malherbe, présidente du conseil général, Ségolène Neuville, directrice de l'OPAC 66 et de nombreux élus.

04/01/2011

Voeux de Rodes

 

villages du roussillon, rodes, voeux, marie-christine grau, marie-thérèse casenove, robert olive, roger pailles, roussillon conflent, vinça canigouBeaucoup de monde et d’élus ont répondu présent à l’invitation de Marie-Christine Grau, maire de Rodes, en autre Marie-Thérèse Casenove, conseillère générale du Canton, deux présidents de communauté de communes, Robert Olive pour Roussillon-Conflent et Roger Pailles pour Vinça-Canigou et d’autres élus.

Malgré le contexte actuel, où l’on ne parle que de restriction budgétaire, d’augmentation à l’horizon, où la détresse est quotidienne et grandissante, il est difficile de faire de grands projets, souligna le maire, parmi les travaux déjà commencés (la remise en état du réseau, la réhabilitation du château d’eau). La ressource en eau potable est et restera la priorité. Afin d’anticiper l’avenir pour accueillir les nouveaux habitants, regrettant au passage que 2011 s’installe sans que certains dossiers en instance aboutissent.

Vivant dans un environnement magnifique, le maire, rappela les règles simples de bien vivre ensemble, préserver, entretenir. Remerciant également les associations et bénévoles pour l’animation de la vie locale, créant des liens entre les individus, madame le maire eut une pensée pour touts les personnes qui souffrent, avec une pensée particulière pour Nicolas.

Pour conclure, comme le veut la tradition, elle adressa tous ses vœux de santé, bonheur et réussite aux personnes présentes avant de se retrouver autour du verre de l’amitié.