05/11/2011

Rodès : Pierre Baudet n'est plus

Le 23 octobre, Pierre Baudet nous a quittés.

Pour sa famille, ses amis et la population rodésienne, c'est une grande peine.

Pierre sera toujours l'identité de ce village qui l'a vu naître le 13 décembre 1948.

En 1974, il épousait Nicole, avec qui il aura deux enfants, Fabrice et Marie-Pierre, qui, à leur tour, lui ont donné la joie d'être grand-père d'abord avec Jade, puis plus récemment avec Ethan.

Après une carrière à la Société marseillaise de crédit, il s'impliqua intensément dans la vie du village auprès des associations rodésiennes.

Sa connaissance du territoire, des chemins et des lieudits, a contribué à l'élaboration de cartes de randonnées et à la réhabilitation de certains sites en collaboration avec le CERES.

Son action plus que participative dans la vie communale lors de ses mandats, conseiller municipal de 1977 à 1983, adjoint de 1983 à 1989, et dernièrement premier adjoint, fut totale.

Il était, depuis 2004, également correspondant de l'Indépendant pour la commune.

Dès sa plus tendre enfance, les récits de chasse et les promenades sur les terres de Rodès, avec son grand-père Py, l'ont initié très tôt à sa passion pour la chasse.

Pas une pierre de ce sol ne lui était étrangère, chaque lever ou coucher de soleil le ravissait. Au fil des saisons, les truites de Balcère, les xicolles, les coscolls, le sanglier, passionnaient cet amateur de nature, jamais rassasié de convivialité.

Chasseur, pêcheur, cueilleur : autant de prétextes, à mieux aimer, à mieux comprendre cette nature qui l'imprégnait davantage au fil des jours.

Depuis très longtemps il était élu président de l'ACCA de Rodès puis président de la battue Can Pere.

C'est un long cortège, composé de sa famille, de ses amis, d'élus et de la population rodésienne, qui l'a accompagné, le 25 octobre dernier, en cette terre qu'il avait tant aimée et qu'il nous avait fait aimer.

La municipalité renouvelle ses plus sincères condoléances à sa femme, ses enfants et sa famille.

Pierre Baudet était correspondant de L'Indépendant depuis le 1er décembre 2004. A ce titre notre journal présente ses sincères condoléances à sa femme, ses enfants et sa famille.