30/12/2014

Bélesta : La Grande Guerre au Château Musée

Hommage est rendu, jusqu’à fin mars, aux héros de Bélesta partis à la guerre. Beau et émouvant !

villages du roussillon, bélesta, exposition, grande guerre, jean-claude Marquet, Frederic Bourniole, Tarek Kuteni, raymond Perez, Nourry Couchon► L’exposition est à voir jusqu’à fin mars.

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la Grande Guerre, Bélesta aussi a voulu rendre hommage à ses morts pour la France, à travers une exposition richement documentée: « Centenaire de la Grande Guerre: hommage aux héros de Bélesta ». L’inauguration au Château Musée de Bélesta, dernièrement, a rassemblé plus de soixante-dix personnes, dont plusieurs représentants du Souvenir français ! Jean-Claude Marquet, le président du Château Musée de Bélesta, en a profité pour saluer le soutien de tous les partenaires de l’établissement. Le maire de Bélesta, Frédéric Bourniole, a remercié les habitants de la commune qui ont apporté de nombreux documents pour rendre hommage aux soldats partis au front et surtout à ceux qui ne sont pas revenus (vingt sur soixante appelés!). Objets, portraits, photos, documents officiels et médailles racontent la vie quotidienne de ces hommes durant cet épisode douloureux de notre histoire. Tarek Kuteni, le directeur du musée a, quant à lui, insisté sur le rôle pédagogique important du musée au niveau départemental et régional pour parler aussi, d’autre chose que de la Préhistoire.

Puis les participants ont suivi une visite passionnante et humaniste de Raymond Perez, le spécialiste de la Grande Guerre qui a prêté son imposante collection (déjà montrée récemment à Thuir), associée aux armes, aux costumes et autres ustensiles prêtés par M. Nourry et M. Couchon.

Ce n’est pas une exposition de plus sur la Grande Guerre… C’est une vraie page de Notre Histoire puisque le visage de ces chers disparus sont dans nos rues, nous sommes leurs enfants ! Et c’est grâce à eux que nous sommes français !

► Beau, émouvant, à voir jusqu’à fin mars 2015, au Château Musée de Bélesta : Tél. 04 68 84 55 55 et www. Belesta.fr Tous les jours sauf les samedis et mardis, de 14 h à 17 h 30. Attention fermeture annuelle entre les deux fêtes.

09/06/2014

Bélesta - Martin Vivès en son pays: de «l’Art à l’Archéologie»

L’exposition mêle à la fois l’art et l’archéologie à travers l’artiste Martin Vivès. A ne pas manquer.

villages du roussillon, Bélesta, martin vivès, tarek kuteni, jaume lladoJ.-C. Marquet, R. Ferrer, F. Barniol, T. Kuteni, J. Vivès.

L’inauguration de l’exposition De l’Art à l’Archéologie, l’oeuvre de Martin Vivès s’est déroulée au château musée la semaine dernière, en présence des élus locaux et de nombreux habitants du village et des alentours. Le président de l’association qui gère le musée, J.-C. Marquet, a remercié le conseil régional, le conseil général et la DRAC pour leur fidèle soutien par le maintien des subventions. Il n’a pas oublié de préciser le rôle important des réseaux qui aident le musée comme le pays d’art et d’histoire Vallée de la Têt et le pays d’accueil Agly-Verdouble. Quant au maire Frédéric Bourniole, il a insisté sur le maintien indispensable des aides, mais aussi sur la nécessité de trouver une solution durable pour pérenniser le fonctionnement du château musée. Il a rappelé que le musée était source d’emplois.

Fouilles à Collioure

Le directeur du musée Tarek Kuteni a expliqué : « cette année, le musée essaie de capter l’intérêt des publics amateurs d’archéologie, mais aussi d’art ». Faisant suite à la récente exposition des peintures
de Martin Vivès à Saint-Cyprien, cette nouvelle présentation met en lumière une fonction méconnue de
l’artiste. En effet, enseignant aux Beaux-Arts de Perpignan et conservateur du musée Hyacinthe-Rigaud, a créé une section de céramiques médiévales à partir d’un fonds donné par Jaume Llado, alors conservateur du musée de Mataro. Ce dernier a organisé des fouilles au château royal de Collioure, avec Martin Vivès et Pierre Ponsich, et ils ont découvert dans un dépotoir médiéval une très importante collection de céramiques vernissées, (voir ci-après). L’assistance a écouté avec attention Jaume Llado présenter ces vases et raconter comment Martin Vivès s’est pris de passion pour ces belles pièces.
La fille de l’artiste, Jacqueline Vivès a commenté avec passion l’oeuvre de son père, à partir de toiles issues de collections privées. Exposition à admirer jusqu’au mois de décembre.

Château musée de Bélesta, horaires d’été : ouvert tous les jours de 14 h à 19 h. Tél. 04 68 84 55 55 ou belesta.fr

villages du roussillon, Bélesta, martin vivès, tarek kuteni, jaume lladoJaume Llado, expliquant son amitié pour l’artiste.

23/11/2013

Bélesta : La télé coréenne au musée

Les dolmens des P.-O. font l'objet d'un  documentaire d'une chaîne nationale sud-coréenne.

villages du roussillon, Bélesta, Corée du Sud, Hong-Jin Yang, Hoochan Kim, Tarek Kuteni, Richard Iund, Jean-Claude Marquet, ArteL'équipe de télévision coréenne lors de sa visite au musée de Bélesta.

Au mois d’octobre, une équipe de TV de Corée du sud est venue au Château-Musée de Bélesta pour filmer les dolmens de la région en vue de la production d’un documentaire sur le sujet. 

En effet, le « Patrick de Carolis » de la chaîne JTV en Corée du sud (équivalent de notre France 3) le producteur M. Heedo JUNG, est venu accompagné d’une équipe formée d’un attaché de Presse M.Hoochan KIM, d ’un professeur en astronomie M. Hong-Jin YANG et de deux cameraman, pour réaliser une série de documentaires pédagogique et ludique sur les dolmens dans le monde. Après avoir filmé en Grande-Bretagne et Irlande, l’équipe en France a déjà visité les mégalithes de Carnac en Bretagne, le dolmen de Trois Pierre en Loire-Atlantique et a souhaité filmer certains dolmens de notre département, notamment ceux de Saint-Michel-de-Llotes et de Bélesta. C’est pourquoi pendant trois jours, le producteur et ses associés coréens ont arpenté la garrigue de Bélesta et le maquis de St-Michel-de-Llotes sous les commentaires éclairés de Tarek Kuteni et Richard Iund du Musée de Bélesta. Le Président du musée, Jean-Claude Marquet leur a expliqué aussi la raison d’être de ce musée de Préhistoire dans l’arrière-pays catalan : valoriser un riche patrimoine préhistorique pour redynamiser un village et ses alentours. 

C’est tout à fait le genre de documentaire qui pourrait passer un jour sur la chaîne culturelle Arte…villages du roussillon, Bélesta, Corée du Sud, Hong-Jin Yang, Hoochan Kim, Tarek Kuteni, Richard Iund, Jean-Claude Marquet, Arte

26/04/2013

Bélesta : Quelle fête pour le musée !

A l'occasion des trente ans d' une formidable découverte archéologique sur la commune et des vingt ans de la création du château-musée, le village a connu l' effervescence des grands jours.

villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaineLe musée est le fruit d'une extraordinaire découverte. En effet, en mars 1983, les habitants, recherchant de l'eau pour leurs troupeaux, découvraient dans une grotte, une sépulture collective datée de - 4 500 avant J.-C. Fouillée par Françoise Claustre (directeur de recherche au CNRS), le site a livré aussi les restes de l'habitat des divers occupants de la grotte durant plus de 6 000 ans. C'est ainsi que huit mètres de sédiments ont conservé des témoignages de leurs activités (reliefs de repas, foyers, tissage, élevage, etc.).

Un plongeon dans la préhistoire

Aussi à l'occasion des trente ans de cette découverte, le week-end dernier, et des vingt ans du château musée, le village s'est trouvé en pleine effervescence. Un peu partout, des passionnés, des sympathisants ou simple archéologues en herbe. L'objectif était clair, il s'agissait de se plonger dans l'esprit et le monde de l'époque. Au programme donc, des jeux découvertes et un déjeuner "protohistorique". Aux manettes, le président J.-C. Marquet et le directeur du musée, Tarek Kuteni, mais aussi et surtout les passionnés de toujours : les bénévoles et professionnels qui font prospérer le site. Pour débuter cette journée de fête et plonger encore une fois dans le quotidien d'un homme de la protohistoire, un déjeuner de l'époque était proposé le samedi à midi. Cuisine à la mode préhistorique et dégustation façon Cro-Magnon. Fourchettes et couteaux étaient à proscrire. Au menu, cailles cuites dans un trou en terre, des légumes chauffent dans une marmite en terre cuite accompagnés d'hydromel et de bière, à quelques mètres une femme explique les outils et la manière de vivre à cette époque. Plus loin, un petit groupe se dirige vers la grotte pour écouter le guide leur expliquer la découverte et ses conséquences : "Bienvenue à Bélesta. Ici le temps s'est arrêté. Nous sommes dans la grotte préhistorique de la commune, non loin du château musée, dans les magnifiques paysages entre Agly et Têt". La célébration de cet anniversaire s'est poursuivie, l'après-midi, autour du musée et dans tout le village avec des ateliers préhistoriques, pour vivre le quotidien de cette époque : taille de silex au travers du temps ; allumage du feu, sans allumettes ni briquet ; céramique : fabrication ; chasse au trésor : initiation à la chasse préhistorique ; parure préhistorique : réalisation de bijoux, de vêtements.

Une saga de plus de vingt ans.

La fabuleuse histoire de la saga du musée a débuté en 1993. Créé, à la suite de la découverte de la grotte, dans l'objectif de promouvoir et de sensibiliser tous les publics à l'histoire du site et à la préhistoire en général, mettant en scène de manière ludique et esthétique les découvertes archéologiques, installées dans l'ancien château médiéval du village qui a fait portes ouvertes et gratuites ce week-end pour découvrir sa nouvelle exposition de Jean Guilaine (ci-dessous à droite), archéologue de la protohistoire "Des pays de l'Aude à la Méditerranée". Il y avait du monde, beaucoup de monde, le lendemain, à l'occasion de la conférence "Archéologie de la Méditerranée néolithique" par l'archéologue reconnu internationalement, Jean Guilaine, pour ses travaux et ses publications, l'homme qui a donné ses lettres de noblesse à la période néolithique, cette mutation capitale dans l'histoire humaine.
villages du roussillon,bélesta,grotte,chateau-musée,protohistorique,jc marquet,tarek kuteni,jean guilaine