07/04/2011

Calce : usine de Calce et centre de tri : quelles incidences ?

Il n'y a pas si longtemps, on ajoutait un 3e four à l'usine d'incinération de Calce car sa configuration première, avec 2 fours, ne lui permettait pas de brûler la quantité d'ordures produites dans le département. En outre, la société Cydel estimait que le manque de 3e four ne lui permettait pas d'optimiser les capacités de l'usine, d'où des difficultés financières.

Aujourd'hui, en augmentant la place des déchets recyclables et surtout en diminuant le contenu du bac à ordures de chaque foyer, ne va-t-on pas en sens contraire des effets recherchés plus tôt ?   « Non », affirme Fernand Roig,   « car l'usine d'incinération pourra récupérer dans les déchetteries, le tout-venant incinérable, comme les palettes en bois, les plastiques non recyclables, les cartons souillés, etc ».

Quant au centre de tri, prévu pour recevoir 30 000 tonnes de déchets, il est aujourd'hui saturé. Il faut donc l'agrandir et en améliorer la technologie, précise le président du Sydetom. La lecture optique des déchets est à l'ordre du jour ; c'est un œil électronique qui reconnaîtra chaque type de détritus et le 'dispatchera' en fonction de sa nature. La saturation du centre témoigne de la dynamique du tri dans les P.-O., signale Fernand Roig :   « Nous avons mené une campagne très forte et nous avons la chance d'avoir à Calce, des installations de qualité ».