03/02/2015

Vœux: « Soyons les acteurs d’une année utile »

C’est dans une salle comble que le maire Frédéric Bourniole entouré du conseil municipal a adressé ses vœux à l’ensemble de la population.

villages du roussillon,belesta,voeux,maire,frédéric bourniol,roger morin

► Les habitants sont venus en nombre écouter le maire.

C’est dans une salle des fêtes archicomble que Frédéric Bourniole, le maire entouré de son conseil municipal, a adressé ses vœux au village. Après un hommage aux victimes des attentats de Paris, l’assemblée a observé une minute de silence. Voilà déjà 9 mois que la nouvelle équipe municipale est en place. L’occasion pour le maire de dresser un bilan des réalisations de l’année écoulée.

■ Point sur les travaux

Durant les six premiers mois de la mandature, la finalisation des travaux du multiple rural engagés par l’ancienne municipalité : les travaux de la rue longue, la construction d’un cabanon pour stocker l’appareil antigrêle et l’intendance. La remise des tampons d’égout et des bouches à clés sur la RD38, la remise à neuf du monument aux Morts, la réfection totale de la cour de l’école . L’isolation de la mairie, avec la pose de fenêtres et volets roulants, ainsi que le remplacement du plafond du hall et la réfection de la toiture. Les enfants ont semé et entretenu des oeillets d’Inde qui ont ensuite été repiqués autour des arbres de la place. Des jardinières sont venues embellir la façade de la mairie. Des arbres ont également été plantés sur le terrain de loisirs. La mairie a fait l’acquisition d’un utilitaire d’occasion pour les travaux ainsi que d’un ensemble de petits matériels. Le maire a terminé son discours sur une note optimiste « 2015 nous tend les bras. Avec énergie et engagement, soyons tous les acteurs d’une année utile pour donner toutes leurs chances à nos projets. Très belle année à tous ». Mais avant de convier au pot de l’amitié, une partie de l’équipe municipale a décidé de mettre à l’honneur l’ancien maire Roger Morin. Frédéric Bourniole a expliqué : « Roger, lors de ce dernier mandat, nous avons pu apprécier ton abnégation. Tu ne souhaitais pas renouveler ton mandat pour des raisons personnelles. Tu l’as fait sans esprit partisan, animé de la volonté indéfectible de servir l’intérêt général, le bien public, préoccupé du développement de la commune et de la qualité de vie de ses habitants. Lors de tes activités tu as cultivé cet état d’esprit, d’aller toujours vers ton prochain. Alors au nom d’une partie de l’équipe municipale, je te remets l’écharpe tricolore à laquelle tu as fait tant honneur ».

25/01/2015

Cérémonie des voeux jeudi en Roussillon Conflent

La cérémonie des vœux de la communauté de communes Roussillon Conflent, aura lieu ce jeudi 29 janvier, à 18h30, à la salle La Catalane, à Ille-sur-Têt. A cette occasion, Robert Olive, député-maire de St-Féliu-d’Amont et président de Roussillon Conflent présentera ses vœux à la population, en présence d’Hermeline Malherbe, présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales et de l’ensemble du conseil communautaire.

Vous êtes cordialement invités à assister à la cérémonie qui se clôturera par un buffet mettant à l’honneur les producteurs du territoire.

28/01/2014

Calce : Les derniers voeux de Paul Schramn

Après dix-neuf ans de bons et loyaux services en tant qu’élu, le maire Paul Schramn tire sa révérence. Aussi la traditionnelle cérémonie des vœux s’est faite sous le signe des adieux.

villages du roussillon, Calce, Paul Schramm, voeuxLe maire (en médaillon) ovationné par tous en ce moment fort de sa vie au service de la commune.

"C’est avec une certaine émotion, que je fais ce dernier discours des vœux. Tout le monde sait maintenant que je ne briguerai pas un autre mandat. Mais quelle aventure, quelle expérience hors du commun que la fonction de maire! Que d’émotions, de joies, de peines, de rencontres!", soulignait d’entrée de jeu, à l’occasion de la cérémonie de vœux le maire, Paul Schramn. Il saluait alors tous ceux avec lesquels il a établi des relations (les différents services de l’Etat, la Région, le département, l’Agglo, les pompiers, et bien d’autres) « car des liens forts, amicaux parfois se nouent ». Et bien sûr ses collègues, les maires « devenus de vrais amis à qui je ne dis pas adieu, mais au revoir ». Sans oublier les entreprises et les partenaires, avec lesquels la commune s’engage, et le personnel communal, « des employés municipaux au courant de tout, connaissant tous les habitants, les enfants, le chien, la voiture. Et qui sont indispensables, et complètement dévoués à la population ». Enfin, les élus du conseil municipal l’ayant secondé et l’entourant dans la dernière ligne droite.

Pour la qualité de vie.

Puis il rappelait les nombreuses manifestations démontrant le bon dynamisme de la commune. Les chantiers entrepris pour améliorer la qualité de vie, allant de réhabilitation du patrimoine communal, aux aires de détente, en passant par l’aménagement des rues, l’Agenda 21, etc. « Et puis bien sûr, il y a le grand chantier de la salle polyvalente et des ateliers municipaux, insistait-il. Les travaux sont bien avancés, et devraient se terminer au printemps 2014. Cet espace accueillera une médiathèque et une salle pour spectacles, cinéma, théâtre, concert, manifestations diverses et aussi les associations ».

Et sous les applaudissements et les Vivas, Paul Schramn terminait son discours avant de mettre à l’honneur un de ses élus : « Je voudrais remercier particulièrement une personne, avec laquelle j’ai partagé trois mandats, les moments forts et les faibles, une fidèle parmi les fidèles, ma première adjointe, Eliane Granier et je vous demande de l’applaudir chaleureusement ». C’est sur cette dernière phrase empreinte d’émotions, pour ses derniers vœux, que Paul Schramn, rejoignait les nombreux élus et Calcetais pour partager ce moment fort de sa vie au service de la commune.

20/01/2014

Calce : Vœux du maire

Le samedi 25 janvier, à 11 h 30, au château de Las Fonts auront lieu les vœux du maire, suivis d'un buffet vigneron à 12 h 30.

30/01/2013

Eole au cœur des vœux

Le parc Eolien devrait être lancé au printemps selon le maire Paul Schramn.Les travaux au village ont également été évoqués.

villages du roussillon,calce,paul schramm,voeux,marché aux truffes,les caves se rebiffentLes Calcetais lors de la cérémonie des vœux du maire, Paul Schramm. PHOTO/© D.R

"Les vœux 2 013 revêtent un caractère particulier, nous sommes sur la fin de notre mandat, il reste 14 mois. Les prochaines élections municipales auront lieu en mars 2014 et l'on peut déjà faire un bilan". C'est par cette phrase que Paul Schramm, commença son discours.

Les travaux lancés

Ceux réalisés depuis 2008 : chemins ruraux et rues du village ; le jardin d'enfants de l'aire de loisirs du city stade ; parking "Regnault" ; la première tranche du château de Las Fonts. Ceux réalisés en 2012 : réhabilitation du Château de las Fonts avec la mise en conformité du site, sécurité, hygiène (subvention de la préfecture à hauteur de 50 % de l'enveloppe de 150 000 €). Destiné aux manifestations festives, il est très souvent réservé par les Calcetais ; le chemin piétonnier de la rue du Faratjal à la mairie ; L'impasse des fleurs, entre la maison Marquet et Nosjean. Ceux en cours : l'accès à la salle polyvalente et aux ateliers municipaux ; les gros travaux de décaissement et d'enfouissement des réseaux et de voirie, avant d'attaquer la construction des bâtiments ; le sentier piétonnier de la rue des acacias au city stade ; l'installation du nouveau poste électrique de 400KVA, afin de sécuriser le village en cas d'intempéries ; l'installation d'une télé alarme à la station de pompage permettant au personnel technique une surveillance de l'adduction d'eau de la commune.

Et ceux à venir

La construction de la salle polyvalente et des ateliers municipaux : "Nous avons reçu tous les accords pour le permis de construire...on peut imaginer que les travaux commenceront au printemps. Le conseil général nous accompagne par une subvention dans le cadre du programme d'aide à l'investissement territorial (A.I.T.) à hauteur de 28 200 € ainsi que le conseil régional qui nous a accordé une subvention de 150 000€ pour cette même opération" ; l'aménagement des rues, suite du programme : rue du Faratjal, des Acacias, de la Tramontane et parking au bout de la rue des Acacias ; la Maison "Juan", destinée à un logement social ; le forage pour trouver de l'eau potable. "Ces travaux sont de la compétence de l'Agglo. Un premier forage à 300 m a été réalisé, il est malheureusement pollué. PMCA avait proposé de faire des analyses pendant six mois pour suivre l'évolution. Cette phase se termine et avant de continuer sur autre chose, l'Agglo souhaite faire un nouveau forage sur un autre lieu pour plus de sûreté. L'étape suivante, si le deuxième forage de donne rien de potable, c'est la réalisation d'une conduite de taille suffisante entre Baixas et Calce sur la D18 et l'installation de pompes pour monter l'eau au château d'eau. Ce n'est pas le même prix, environ 2 millions d'euros. Une solution sera de toute façon trouvée".

Le plan local d'urbanisme

Lancé en 2005, plusieurs facteurs ont retardé sa mise en œuvre. "A l'heure actuelle, nous sommes fin prêts à vous présenter un projet en réunion publique" (date à venir). La ZDE, la zone de développement de l'éolien et l'Éco parc Catalan est un projet de 35 éoliennes sur les communes de Pézilla, Baixas, Villeneuve, Calce. Ce projet a été attaqué par cinq recours, quatre gracieux, un en contentieux. EDFEN, a décidé de commencer les travaux dès le printemps 2013 pour une mise en service de l'ensemble du Parc Eolien fin 2014. EDFEN investit 125 millions d'euros dont 20 de retombées sur l'emploi local ; "ll n'y a pas dans le département de projet économique de ce montant-là. Les retombées financières, sur les communes, le territoire concerné, l'Agglo, sont importantes et l'Eco Parc Catalan en bénéficiera". L'Eco Parc Catalan, c'est un projet pour la production d'énergies renouvelables, éolien, photovoltaïque, biogaz, réseau de chaleur, méthanisation... L'idée novatrice est d'associer à ces productions, la viticulture. On fait le pari de maintenir l'agriculture au cœur de la production d'énergies renouvelables. On en fait même un atout, on invente un nouveau concept, un circuit pédagogique de développement durable, qui associe le monde industriel et le monde agricole et ça, je crois que personne ne l'a encore fait".

L'agenda 21

«...Signifie ce qu'il faut faire au XXIe siècle. C'est un programme d'actions concrètes définissant les objectifs et les moyens du développement durable sur 3 niveaux : environnement, économie et social". L'agenda 21 de l'Agglo s'appelle "l'archipel durable", Calce en fait partie. Concluant sur une note combative, "on ne peut pas se lamenter sur son sort et céder à la fatalité. Il faut se battre se défendre, se rebiffer et gagner. Personne n'y arrivera seul, il faut être solidaire. Soyons solidaires, en famille, entre amis, en entreprise, dans nos communes, à l'Agglo, dans le département, ensemble on devient plus fort.". Le maire Paul Schramm, invita les personnes présentes à se réunir autour du verre de l'amitié précédant quelques agapes, permettant aux habitants de se retrouver en ce début d'année en toute convivialité.villages du roussillon,calce,paul schramm,voeux,marché aux truffes,les caves se rebiffent

Manifestations incontournables

Le 3e marché aux truffes et de producteurs, le dimanche 17 février, de 10 h à 16 h, au Château de las Fonts, qui rencontre un franc succès. "Je vous incite vivement à venir y faire un tour, les producteurs sont tous de très grande qualité".
Les caves se rebiffent, 5e édition, le samedi 11 mai, à l'initiative des vignerons de Calce, avec sa nouvelle présidente, Eugénie Marguerite.

02/02/2012

Robert Olive : "Roussillon-Conflent est une grande maison ouverte"

Mercredi soir, à la Catalane à Ille-sur-Têt, c'est dans une salle comble que robert Olive, président de la Coimmunauté de communes roussillon-Conflent a formulé ses voeux.

millas, roussillon conflent, voeux, robert olive, Pas de places libres dans la salle de la Catalane pour la présentation des voeux de Robert Olive (*).

Faisant un bref rappel sur le bulletin d'infos distribué dans chaque foyer, sur les réalisations de l'année écoulée et les projets qui attendent la Communauté de communes, la volonté est toujours présente pour des services de proximité et de qualité sur le territoire de la communauté : le plan lecture (gratuité, plusieurs structures... tel la médiathèque d'Ille ou de Bélesta) ; l'action jeunesse toujours plus performante comme Corneilla la Rivière ; les zones d'activité, avec une étude pour l'avenir planifiant une bonne répartition géographique mais aussi OCMACS (Opération collective de modernisation du commerce, de l'artisanat et des services avec des financements pour les commerçants et artisans du territoire) ; la plateforme multimodale ; la nouvelle organisation des services ; projet de territoire : schéma de l'intercommunalité, conserver Marquixanes et accueillir Vinça, Baillestavy et Gloriane. Source de développement et d'avancée rapide.

millas, roussillon conflent, voeux, robert olive, "Roussillon Conflent est une grande maison ouverte à tous les habitants de notre territoire. De l'accueil d'un enfant en crèche, d'un repas pris à la cantine, de l'implantation d'une entreprise sur nos zones d'activités, en passant par la mise à disposition de composteurs, l'aide aux projets communaux d'intérêt communautaire,... Pour ne citer que quelques domaines d'intervention. Chaque jour l'ensemble de nos agents oeuvrent pour une meilleure qualité de vie afin de vous rendre service".

En cette période de crise devenue chronique, Robert Olive rappelle l'engagement de Roussillon-Conflent aux côtés des villes et villages de la Communauté.

2012, marquera la poursuite des actions de Roussillon-Conflent avec ses partenaires, tenant ses promesses, ses engagements, auprès des villes et villages, de ses habitants et des acteurs du territoire.

Remerciant tout particulièrement l'ensemble des agents communautaires et l'ensemble des élus communautaires travaillant pour le groupement, l'entourant et l'épaulant dans ses fonctions. Robert Olive, président de Roussillon-Conflent termina son discours avec un message d'espoir "Aujourd'hui, l'élu n'est plus seulement un idéologue qui défend une cause et des idées politiques, c'est aussi un chef d'entreprise qui doit avoir pour objectif le service public et la préservation de l'équité de ses administrés, avec la ferme volonté de transmettre à nos enfants un environnement équilibré".

L'assistance a été conviée ensuite à partager le verre de l'amitié autour d'un buffet de qualité, pour terminer cette soirée. Un des rares moments privilégiés qui rassemble élus communautaires et population dans une tradition bien établie.

Roussillon-conflent en bref

Aujourd'hui Roussillon-Conflent, c'est seize communes sur un bassin de vie de près de 20 000 habitants. Mais ce n'est pas que des chiffres, c'est une intercommunalité d'aubaine, c'est une aventure qui a du sens, un vrai contenu, pour un projet de territoire dont l'objectif est de réduire les inégalités territoriales et sociales, et promouvoir les valeurs telles que la solidarité, la cohésion sociale et la ruralité.

Donner le cadre et la qualité de vie : "Oui on peut vivre heureux et nous vivons heureux sur notre beau territoire rural" a précisé robert Olive.

(*) Robert Olive était entouré de Hermeline Malherbe, présidente du conseil général, Ségolène Neuville, directrice de l'OPAC 66 et de nombreux élus.

26/01/2012

Calce - Voeux de Paul Schramm : "Atteindre les objectifs"

Samedi soir, il y avait du beau monde, la cérémonie se déroulait pour la première fois au château de Las Fonts, ancienne ferme féodale.
villages du roussillon,paul schramm,voeux
Entouré de son conseil municipal le maire, Paul Schramm, a présenté ses voeux à la population au château de Las Fonts.villages du roussillon,paul schramm,voeux


Rappelant que "les voeux, c'est l'occasion pour le maire, de se laisser aller librement à ses pensées, de faire le point, de s'épancher, de livrer en public une partie de ses réflexions, de se lâcher même…", Paul Schramm, commença par remercier la population et les nombreuses personnalités présentes : Jean-Paul Alduy, président de PMCA, Elie Puigmal, conseiller général du canton, Guy Ilary, président de l'Association des maires et de nombreux maires ou représentants de communes voisines.

Ayant une pensée pour ceux qui nous ont quittés en 2011, tout particulièrement pour Julien Sol, ancien maire du village et ami, Paul Schramm rappela son engagement en tant qu'élu gérant la cité : "Il est normal que toutes les décisions, les choix que nous prenons n'emportent pas l'adhésion de tous. Il n'y a rien de choquant à cela, mais nous avons des projets, des objectifs et nous mettons tout en oeuvre pour les atteindre."

L'avenir est incertain mais les projets sont là, ceux quasiment terminés comme le château de Las Fonts, les "coups partis" comme les aménagements des rues, la construction de la salle polyvalente, ceux en attente d'acceptation comme la ZDE, et ceux, "passages obligatoires" comme la station d'épuration.

Le maire en profita pour faire le point sur les principaux projets (voir encadré). Le PLU, ce document d'urbanisme qui remplace le POS débuté en 2006, rentre dans sa phase finale. Bientôt présenté au public, il devra être approuvé par le SCOT.

villages du roussillon,paul schramm,voeuxConcluant sur une note d'optimisme, le maire Paul Schramm, invita les personnes présentes à se réunir autour du verre de l'amitié précédant quelques agapes et le spectacle offert par la mairie, permettant aux habitants de se retrouver en ce début d'année en toute convivialité.

De nombreux projets pour la commune

villages du roussillon,paul schramm,voeuxParmi les projets les plus avancés, la salle polyvalente et les ateliers municipaux, financés par un emprunt réalisé à un taux préférentiel "permettant de substantielles économies", et deux subventions obtenues (150 000 € du conseil régional et 170 000 € du conseil général). Les travaux pourraient commencer avant l'été.

L'Eco parc catalan : "projet ambitieux", porté par l'Agglo, associant viticulture et énergies renouvelables.

La centrale photovoltaïque du col de la Dona : "projet exemplaire" permettant de produire de l'énergie propre sur une ancienne décharge. L'enquête publique est terminée, tous les avis sont favorables, la balle étant dans le camp de l'opérateur, la Compagnie du vent, filiale de Suez, pour prendre la décision financière finale (projet évalué à 12 millions d'euros).

Le projet éolien : six éoliennes sur 41 sont prévues sur la commune de Calce pour remplacer progressivement les énergies fossiles. Face à certains détracteurs, le maire rappelle que "c'est un projet qui défend l'agriculture et qui ne met pas en danger les appellations contrôlées". L'enquête publique est terminée, la commune attend les conclusions des commissaires enquêteurs, ensuite c'est la préfecture qui aura le dernier mot.

La maîtrise de l'eau potable : sujet important, vital même. Rappelant que l'eau potable est de la compétence de PMCA, le maire fit le point sur le forage de reconnaissance, réalisé au château d'eau, révélant malheureusement que l'eau était polluée par des pesticides et des nitrates, à 300 m de profondeur. Désagréable surprise obligeant la commune à voir l'évolution de la pollution sur une durée de six mois avant de prendre une décision. La plus sage sera sans doute d'installer une nouvelle conduite d'un diamètre plus important sur la D18 entre Baixas et Calce avec coût estimé entre 2 et 2,5 millions d'euros (le coût de ces travaux devrait, selon la loi, être "impacté" sur le prix de l'eau). Les consommateurs de la commune ne pouvant supporter directement cette augmentation du prix de l'eau, une solution de mutualisation est à l'étude avec les services de l'Agglo. La commune choisira la solution la moins pénalisante pour les foyers, si le prix du m3 d'eau devait augmenter.

L'agrandissement de la station d'épuration : construite il y a 40 ans quand Calce avait 180 habitants (pour un équivalent de 300 habitants), elle s'avère aujourd'hui obsolète. Le remplacement est de la compétence de l'Agglo, chiffrant le coût entre 250 000 € et 300 000 € pour un équivalent de 500 à 600 habitants et un fonctionnement prévu sur trente ans.